POLITIQUE

Jean-François Lisée demande au Bloc québécois de se ressaisir pour le bien du Québec

08/06/2017 10:45 EDT | Actualisé 08/06/2017 12:23 EDT
PC

La crise qui secoue le Bloc québécois fait beaucoup réagir à Québec. Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a exhorté jeudi la formation politique à se ressaisir pour le bien du Québec.

M. Lisée a invité les députés bloquistes à résoudre leurs différences et continuer leur travail, un travail essentiel, selon lui, dans la mesure où le premier ministre Justin Trudeau est "méprisant envers le Québec".

La Banque d'infrastructure aurait dû être à Montréal, et M. Trudeau a réduit le financement de la santé de façon "inconsidérée", a illustré le chef péquiste lors d'un point de presse matinal, jeudi.

Selon lui, le Bloc québécois défend les intérêts du Québec beaucoup mieux que les députés libéraux, conservateurs et néo-démocrates.

"Aucun autre député fédéral n'avait vu que, dans le projet de loi sur les banques, on donnait aux banques canadiennes un pouvoir qui écartait les droits des consommateurs québécois en vertu de la loi québécoise de protection du consommateur. Sans le Bloc, ça n'aurait pas eu lieu, sur plusieurs dossiers, le bloc est là pour défendre le Québec, il est indispensable", a déclaré M. Lisée.

Mais pour Éric Caire, député de la Coalition avenir Québec (CAQ), il est clair que le Bloc, avec ses 10 députés, a déjà implosé. "Compter sur le Bloc? Comment voulez-vous compter sur le Bloc, sérieusement? s'est-t-il moqué. Est-ce que les Québécois ont confié un rôle important au Bloc québécois? Poser la question c'est d'y répondre."

De son côté, le député de Québec solidaire, Amir Khadir, s'est inquiété pour la suite des choses. Il a dit que tout le mouvement indépendantiste avait un "devoir à remplir".

M. Khadir a appelé le Bloc à se reconstruire et retrouver sa sérénité.

Mercredi, sept députés du Bloc québécois ont déclaré que leur lien de confiance avec Martine Ouellet, leur chef, a été ébranlé et qu'elle devra travailler pour le rétablir.

Mme Ouellet est à la fois députée de Vachon à l'Assemblée nationale du Québec, et chef du Bloc québécois à Ottawa.

Si MM Khadir et Lisée se sont bien gardés de critiquer son double-rôle, M. Caire, lui, ne s'est pas gêné: "Je ne comprends pas comment Martine Ouellet peut en son âme et conscience, comment elle peut nous faire croire qu'elle joue pleinement son rôle de députée de l'Assemblée nationale", a-t-il commenté.

"Lorsque vous regardez les motions qu'elle dépose, ça concerne pas mal toujours le fédéral et actuellement j'ai de la difficulté à penser que tout son coeur et sa tête est à Quebec", a ajouté M. Caire.

Le ministre responsable des Relations canadiennes, Jean-Marc Fournier, s'est contenté de dire que si peu de Québécois votent pour le Bloc québécois, c'est probablement parce que son offre politique ne plaît pas.

LIRE AUSSI :

» L'homme de confiance de Martine Ouellet a voulu «casser» un député du Bloc

» Le Bloc va laver son linge sale en famille lors d'un caucus spécial


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les citations politiques de 2017