NOUVELLES

Les Predators reviennent dans la série!

04/06/2017 12:03 EDT | Actualisé 04/06/2017 12:03 EDT
USA Today Sports / Reuters
Jun 3, 2017; Nashville, TN, USA; Nashville Predators goalie Pekka Rinne (35) celebrates with teammates including defenseman Roman Josi (59) after defeating the Pittsburgh Penguins in game three of the 2017 Stanley Cup Final at Bridgestone Arena. Mandatory Credit: Christopher Hanewinckel-USA TODAY Sports

Pekka Rinne a rebondi de belle façon après deux départs difficiles et il a aidé les Predators de Nashville à vaincre les Penguins de Pittsburgh 5-1, samedi soir, lors du troisième match de la finale de la coupe Stanley.

Le gardien finlandais a repoussé 27 rondelles et il a été spectaculaire par moments en deuxième période, permettant aux Predators de revenir dans la série. Les Penguins mènent 2-1 et le quatrième affrontement aura lieu lundi soir, au Bridgestone Arena de Nashville.

L'équipe à domicile n'a toujours pas perdu depuis le début de la finale.

Rinne a été aidé par ses coéquipiers, qui ont ouvert les écluses au deuxième engagement après avoir alloué le premier but de la rencontre dès la troisième minute de jeu.

Les défenseurs Roman Josi et Mattias Ekholm ont mené la charge pour la formation locale. Josi a obtenu un but et deux mentions d'assistance tandis qu'Ekholm a amassé un but et une aide. Frédérick Gaudreau, James Neal et Craig Smith ont également touché la cible pour les Predators.

"Comme nous l'avons fait tout au long des séries, nous avons montré beaucoup de sang-froid, a déclaré le défenseur des Predators P.K. Subban, qui avait prédit la victoire des siens avant la rencontre. Nous nous comporterons de la même façon lors du prochain match."

L'attaquant recrue Jake Guentzel a été l'unique marqueur des Penguins, qui ont rapidement montré leurs couleurs avant d'être dominés par les hommes de Peter Laviolette. Matt Murray a cédé cinq fois sur 33 tirs. Il a accordé plus de trois buts dans un match éliminatoire pour une première fois depuis le 20 mai 2016, soit une séquence de 15 parties.

"Je crois que nous leur avons donné plusieurs opportunités lors desquelles ils n'ont pas vraiment eu à travailler pour capitaliser et je crois que c'est un aspect que nous devons améliorer pour les prochains matchs, a analysé l'entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan. Nous sommes déçus de ne pas avoir obtenu les résultats escomptés, mais nous comprenons que ceci est une série. Nos joueurs pourront se fier à leur expérience. Nous ne laisserons pas ce match nous abattre. Nous allons apprendre de nos erreurs et nous aller passer à autre chose et nous préparer en vue du prochain affrontement."

Les esprits se sont échauffés au troisième vingt et plusieurs pénalités ont été décernées. C'est d'ailleurs avec un joueur en plus que Josi et Ekholm ont fait bouger les cordages pendant ce duel.

Les Penguins ont poursuivi sur leur élan des deux premiers matchs en ouvrant le pointage à 2:46 de la période initiale. Guentzel _ encore lui _ a sauté sur un retour de lancer d'Ian Cole avant de glisser la rondelle sous Rinne pour donner les devants 1-0 aux siens. Grâce à son 13e filet, il s'approche à un seul du record de Dino Ciccarelli pour le plus grand nombre de buts inscrits par une recrue lors d'un même tournoi printanier.

Transportés par la bruyante foule, les Predators ont repris du poil de la bête avant la fin des 20 premières minutes et ils ont créé l'égalité au deuxième tiers. Lors d'un avantage numérique, Josi a décoché un puissant tir frappé qui a dévié sur Carter Rowney avant de surprendre Murray.

Gaudreau a permis aux spectateurs de se lever d'un bond à nouveau seulement 42 secondes plus tard. Il s'est emparé du disque au vol avant de se servir de Cole comme écran pour battre le gardien des Penguins à sa gauche. Il s'agissait de son deuxième but de la finale. En fin d'engagement, Neal a mis un terme à une disette de six parties sans marquer en frappant la rondelle au vol, d'un angle restreint. Celle-ci a touché Murray avant de pénétrer dans le filet, procurant une avance de 3-1 aux Predators.

"Nous avons bien joué lors des deux premiers matchs, nous avons eu quelques failles et ils ont capitalisé sur ses opportunités, a ajouté Neal. Nous avons bien limité les erreurs ce soir."

Les Predators n'ont pas levé le pied en troisième période et ils ont vu deux de leurs joueurs être récompensés. Smith a profité d'un revirement de Chris Kunitz pour s'échapper et il a battu Murray d'un bon tir des poignets. Ekholm s'est quant à lui joint à la fête en décochant un puissant lancer frappé qui a terminé son envol dans la lucarne à la droite du jeune gardien. Les deux joueurs ont enfilé l'aiguille pour une première fois depuis le début des séries.