POLITIQUE

Encore de nouveaux problèmes avec le système de paye Phénix du fédéral

02/06/2017 01:29 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:30 EDT
PeopleImages via Getty Images
Shot of a businesswoman experiencing stress at work

De nouveaux problèmes ont surgi avec le système de paye Phénix du gouvernement fédéral en raison de l'entrée en vigueur de nouvelles conventions collectives et de l'embauche de personnel additionnel pour l'été.

Marie Lemay, sous-ministre de Services publics et de l'Approvisionnement Canada, a expliqué vendredi matin que les équipes en place ont réussi à stabiliser le nombre de "mouvements en attente d'intervention" dans les payes en mars et avril.

Mme Lemay a toutefois ajouté que ces demandes ont connu une hausse d'environ 10 pour cent en mai lorsque le système de paye Phénix a été inondé de nouvelles requêtes.

Le système aurait connu une surchauffe en raison des modifications aux payes qui découlaient de l'entrée en vigueur de nouvelles conventions collectives concernant près de 24 000 fonctionnaires fédéraux.

En plus, environ 5000 étudiants ont été embauchés pour l'été.

Les responsables affirment qu'environ 345 000 modifications aux payes sont présentement en attente d'être traitées, ce qui représente environ 265 000 demandes de plus que les 80 000 que le système est habitué à traiter.

"Cela fait en sorte que le nombre de mouvements en attente d'intervention ne cesse d'accroître", a dit Mme Lemay lors d'une téléconférence avec des représentants des médias.

Le gouvernement a fait savoir, le mois passé, qu'il espérait ajouter 200 travailleurs temporaires aux 300 déjà embauchés pour gérer les déboires liés à l'implantation de Phénix. Des dizaines de milliers de fonctionnaires fédéraux ont souffert de l'entrée en vigueur de ce nouveau système en étant moins payés, trop payés ou pas payés du tout.

Mme Lemay a déclaré, vendredi matin, qu'elle s'attendait à voir jusqu'à 230 employés supplémentaires être embauchés au cours des deux prochaines années pour travailler sur Phénix.

"En embauchant plus de ressources, nous pourrons ainsi progresser, de façon constante et tangible, vers l'état de stabilité", a-t-elle dit.

Le temps qui sera nécessaire pour répondre à toutes les demandes dépendra de la rapidité avec laquelle le ministère réussira à embaucher, puis former, ces nouveaux employés, a expliqué Mme Lemay, ajoutant que des camps de formation intensifs sont présentement en cours pour former les derniers employés embauchés.

Le gouvernement soutient qu'il investira 142 millions $ additionnels pour tenter de stabiliser Phénix.

LIRE AUSSI:

» Phénix: Ottawa fait une croix sur 70 millions de dollars

» Le «petit livre noir» pour contourner les ratés de Phénix


Voir aussi:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter