POLITIQUE
29/05/2017 09:26 EDT | Actualisé 29/05/2017 10:22 EDT

Gabriel Nadeau Dubois l'emporte et fera son entrée à l'Assemblée nationale

PC/Ryan Remiorz

L'ex-leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois a revendiqué la victoire lundi soir à l'élection partielle dans la circonscription montréalaise de Gouin.

Après dépouillement de 148 bureaux de vote sur 151, il est crédité de plus de 69 pour cent des voix, devançant largement ses plus proches rivaux, le libéral Jonathan Marleau (8,91 pour cent) et la candidate d'Option nationale, Vanessa Dion (7,94 pour cent). Benjamin Bélair, de la Coalition avenir Québec (CAQ), obtient 6,8 pour cent des voix.

Le candidat solidaire de 26 ans doit succéder à Françoise David, députée du même parti qui a démissionné en janvier. Celle-ci a affirmé au rassemblement de Québec solidaire, un peu après 21h, que la victoire de Gabriel Nadeau-Dubois était indiscutable.

Après avoir été désigné porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois remporte son deuxième test électoral: l'élection partielle dans la circonscription montréalaise de Gouin.

Lors de son discours, M. Nadeau-Dubois a dit à ses partisans que lui et son équipe avaient "trouvé la recette de la victoire" et qu'ils avaient gagné une bataille, même s'ils devront en affronter bien d'autres pour arriver au pouvoir.

L'ex-leader étudiant prend ainsi le relais de l'ex-députée Françoise David, qui l'avait elle-même choisi comme successeur.

M. Nadeau-Dubois ne semble pas avoir été affecté outre-mesure par les querelles opposant son parti et le Parti québécois (PQ), qui a été heurté par la décision de QS de ne pas conclure de pactes électoraux en vue des prochaines élections générales. Certains péquistes et bloquistes avaient annoncé qu'ils se tourneraient vers la candidate d'Option nationale, Vanessa Dion.

Le candidat solidaire faisait face aussi à une figure relativement connue chez les libéraux, Jonathan Marleau, le président de la Commission jeunesse du parti qui avait investi beaucoup d'énergie dans sa campagne. Le caquiste Benjamin Bélair et le chef du Parti vert, Alex Tyrrell étaient également en lice.

Gabriel Nadeau-Dubois a joué un rôle de premier plan dans la crise étudiante de 2012, mais contrairement aux autres leaders étudiants, il ne s'était pas tourné vers les partis politiques après cette période intense.

Il a fait des études en histoire, en philosophie, puis en sociologie, avant de lancer l'initiative "Faut qu'on se parle", une tournée du Québec qui lui a donné la piqûre de l'engagement politique, selon ses dires.

Avec l'élection de M. Nadeau-Dubois, Québec solidaire se retrouve avec trois députés à l'Assemblée nationale.

LIRE AUSSI:

» Les électeurs de Gouin connaîtront leur nouveau député

» Sur les traces de Françoise David dans Gouin


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter