DIVERTISSEMENT

Stanley Greene décédé, un photoreporter américain cinq fois lauréat du World Press Photo

19/05/2017 01:28 EDT | Actualisé 19/05/2017 01:28 EDT
Anadolu Agency via Getty Images
ISTANBUL, TURKEY - (ARCHIVE) : A file photo dated March 25, 2017 shows Stanley Greene attending ''Istanbul Photo Awards Workshop'' within the Istanbul Photo Awards, an international news photography contest organized by Anadolu Agency in Istanbul, Turkey. World Press Photo Award winning photographer Stanley Greene has died at the age of 68 on May 19, 2017. (Photo by Ozge Elif Kizil/Anadolu Agency/Getty Images)

Le photojournaliste américain Stanley Greene, cinq fois lauréat du World Press Photo, est décédé vendredi matin à 68 ans dans un hôpital parisien, a indiqué à l'AFP Clément Saccomani, directeur de l'agence NOOR Images dont il était l'un des co-fondateurs.

Photographe new-yorkais mondialement connu, notamment pour ses reportages de guerre en Tchétchénie durant la guerre commencée en 1994, auparavant membre dans sa jeunesse des Black Panthers puis militant contre la guerre du Vietnam, il est mort des suites d'une longue maladie, a précisé son collègue et ami.

"Si on sait ce qui s'est passé en Tchétchénie, c'est grâce à lui", a-t-il souligné.

"Il est mort des suites d'une longue maladie et son état s'était aggravé ces derniers jours", a-t-il précisé.

Célibataire, sans enfant, "c'était un solitaire, mais il n'était pas seul", a-t-il ajouté. "Il est parti entouré de tous ses amis, à l'hôpital".

"Stanley est peut-être le plus connu pour son travail sur la Tchéchénie qu'il a couvert plusieurs années pendant la guerre", a souligné également son ami photographe Kadir van Lohuizen.

"Il préparait un projet en Russie, un 'road trip' pour observer le pays 100 ans après la révolution de 1917", a-t-il précisé.

Le photographe était né à New York le 14 février 1949. "Il a vécu à San Francisco un bon moment, avant de s'installer longtemps à Paris", a fait valoir Kadir van Lohuizen.

"En fait il a vécu partout, à Moscou, à Beyrouth notamment", a-t-il dit. "Mais il était revenu s'installer à Paris il y a un an et demi".

Ses obsèques auront lieu dans la capitale française.

LIRE AUSSI :

» L'image du tueur de l'ambassadeur russe remporte le World Press Photo


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

WORLD PRESS PHOTO 2017 - Les gagnants