DIVERTISSEMENT

Le festival Elektra offre un avant-goût de sa 18e édition

19/05/2017 02:39 EDT | Actualisé 19/05/2017 04:17 EDT

Les organisateurs au festival Elektra ont annoncé cette semaine une partie de la programmation de la 18e édition qui se déroulera du 28 juin au 20 août prochain. La manifestation d’art numérique poursuit sa trilogie Automata avec un deuxième volet intitulé The Big Data Spectacle.

Après une exploration sur les capacités créatrices des machines, la proposition 2017 se penchera sur l’intelligence artificielle et ses (vrais/fausses) promesses de progrès. En ouverture, Inferno, une performance robotique participative signée Louis-Philippe Demers et Bill Vorn.

Ensuite, le public aura la chance de découvrir l’installation vidéo panoramique Inverso Mundus du collectif russe AES+F. Présentée lors de la Biennale de Venise en 2015, l’œuvre a marqué les esprits avec cette interprétation contemporaine et absurde du Carnaval médiéval.

En marge du festival, se tiendra pour une onzième année consécutive le Marché international de l’art numérique (MIAN). En collaboration avec le Printemps numérique, dans la maison Shaughnessy, Elektra présentera des installations imaginées des artistes montréalais émergents, avec notamment Adam Basanta et Maxime Damecour.

De plus, des activités et conférences seront offertes durant le rendez-vous en lien avec le rôle de l’art et des artistes face à ces processus et méthodes utilisant des techniques de statistiques et d’apprentissage profond. La programmation complète sera dévoilée dans les semaines à venir.

Détails: elektrafestival.ca

LIRE AUSSI :

» Les Francos 2017: une programmation extérieure à faire tourner les têtes

» La crème de la crème au festival Mural 2017


INOLTRE SU HUFFPOST

La programmation du Festival d’été de Québec 2017