Le vaccin contre le VPH protégerait les hommes du cancer de la bouche

Publication: Mis à jour:
FLU SHOT
fstop123 via Getty Images
Imprimer

Le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) qui protège les femmes contre le cancer du col de l'utérus pourrait aussi empêcher, chez les jeunes hommes, les infections orales qui peuvent se transformer en cancer de la bouche ou de la gorge, selon une nouvelle étude.

L'incidence de ces cancers augmente rapidement et des recherches permettent de croire que le VPH peut se transmettre lors du sexe oral.

Cette étude est la première qui tente de déterminer si le vaccin est en mesure de protéger les jeunes hommes des infections au VPH. Les souches du VPH susceptibles de causer le cancer n'ont été décelées chez aucun homme ayant reçu au moins une dose du vaccin, mais chez 2 pour cent des hommes non vaccinés.

Si on tient compte autant des hommes que des femmes, le vaccin réduisait de 88 pour cent le risque d'être porteur d'une souche susceptible de causer le cancer.

Le VPH est très répandu et la plupart des gens actifs sexuellement y ont été exposés. Il est habituellement bénin et peut disparaître sans causer de symptômes, mais chez certains les souches susceptibles de causer le cancer peuvent causer des infections à long terme.

Le vaccin est approuvé pour prévenir le cancer du col chez la femme et de l'anus chez l'homme. Toutefois, seulement la moitié de ceux qui pourraient être vaccinés le sont, selon les données les plus récentes. Seuls les individus âgés de 26 ans et moins peuvent être vaccinés.

Les infections orales sont associées à environ 70 pour cent des cancers de la bouche et de l'arrière de la gorge.

LIRE AUSSI:
» Des chiens renifleurs de cancer, ça fonctionne?
» Pourquoi vos gueules de bois empirent avec l’âge?
» 15 choses à savoir sur le reflux gastrique

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Des célébrités atteintes du cancer colorectal
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction