375e de Montréal: les personnalités défilent pour la ville (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
MONTREAL FETE
Jimmy Hamelin
Imprimer

C’est parti! Le lancement du 375ème anniversaire de Montréal a rassemblé mercredi les dignitaires du pays. De la Basilique Notre-Dame au pont Jacques-Cartier, illuminé pour l’occasion, les officielles ont participé à plusieurs activités commémoratives. Lors de la soirée des célébrations, le maire de Montréal, Denis Coderre, a reçu en après-midi le gratin de la métropole afin de souligner le début des festivités qui se poursuivrons jusqu'à la fin de l'année.

Un tapis rouge installé le long du belvédère du Centre des sciences, la Société du 375ème a tenu à organiser une somptueuse réception d’honneur réunissant les personnalités de Montréal. Du monde de la politique à celui du sport, en passant par le divertissement, beaucoup ont répondu à l’appel. Le tout a été suivi d’un cocktail et d’un spectacle privé animé par Gregory Charles.

Fière Montréalaise depuis douze générations, l’astronaute Julie Paillette ne voulait pas manquer cette journée pour rien au monde. «Montréal, ce n’est pas seulement ma ville, c’est mon héritage, a-t-elle lancé. C’est important de célébrer qui l’on est. On a souvent tendance à minimiser nos succès, alors qu’on fait partie d’une nation ouverte, tolérante et démocratique. Montréal, c’est l’endroit au monde où il fait le mieux vivre, sur terre et ailleurs.»

Close
375e de Montréal: les personnalités défilent pour la ville
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée




Même son de cloche pour le chanteur Biz des Loco Locas qui pense que Montréal, sa ville d'adoption depuis plus de 20 ans, est une cité où il fait bon vivre. «Depuis plusieurs années, le français recule "audiblement", a-t-il toutefois regretté. Les célébrations doivent permettre aux citoyens d’apprendre sur les origines de la ville qui s’est construite sur le fait français. Je souhaite donc à Montréal de pouvoir continuer de grandir en français, car c’est ce qui fait sa force et son unicité.»

L’ancienne première ministre, Pauline Marois, qui s’est faite discrète depuis la défaite du Parti Québécois aux élections de 2014, est apparue sur le tapis rouge avec le message clair: «Montréal, c’est la métropole francophone des Amériques. Au cours de ma carrière politique, je n’ai jamais cessé de défendre la ville. Une des grandes priorités demeure celle que l’on puisse vivre et travailler en français à Montréal pour les années à venir, avant qu’elle ne devienne la métropole d’un pays, ce que je souhaite toujours de tout mon cœur.»

«Je suis une Montréalaise de cœur et d’âme, a ajouté Lorraine Pintal, directrice du Théâtre du Nouveau Monde. Je suis ici pour fêter la vitalité et le dynamisme culturel de Montréal. Je suis très fière, parce que Montréal est la ville de demain.»

Enfin, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a rappelé que le 375ème était également l’opportunité de rappeler l’apport historique des Premières Nations. «On souligne le projet de colonisation, mais aussi le projet de réconciliation avec les peuples autochtones. Les célébrations permettent de parler de l’autre version de l’histoire qui n’a pas assez été racontée et qui est celle de la réalité autochtone au moment de la fondation de Ville-Marie.»

LIRE AUSSI:
» Depuis 375 ans, nous avons Montréal à cœur
» «Aura»: Moment Factory s'invite à la Basilique Notre-Dame pour le 375e de Montréal


À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Le pont Jacques-Cartier illuminé
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction