DIVERTISSEMENT

L'album «Nos forêts chantées» initié par les Cowboys Fringants

12/05/2017 07:02 EDT | Actualisé 12/05/2017 07:03 EDT
Courtoisie

Les Cowboys Fringants ont toujours eu à cœur l’environnement. Par l’entremise de leur fondation, ils proposent cette fois-ci un projet qui arrime musique et action sociale, afin de financer la plantation d’arbres. Pour y parvenir, ils ont mis à contribution des élèves québécois ainsi que plusieurs artistes connus : le résultat s’intitule Nos forêts chantées. Nous avons jasé avec un des membres des Cowboys Fringants, Jérôme Dupras.

En collaboration avec l’organisme ENvironnement JEUnesse, La Fondation Cowboys Fringants a d’abord invité des élèves du deuxième cycle du secondaire - ainsi qu’un groupe du cégep - à participer à des ateliers éducatifs afin d’améliorer leur compréhension des enjeux impliquant les forêts. On leur proposait aussi des ateliers créatifs qui avaient comme but de stimuler leur créativité poétique et leur intérêt pour la chanson francophone.

«Depuis 11 ans, on a fait beaucoup de projets à caractère environnemental, explique l’auteur-compositeur-interprète et président de la Fondation Les Cowboys Fringants, Jérôme Dupras. On a notamment planté 500 000 arbres et protégé des territoires menacés de la province. Cela dit, on n’avait jamais fait de projet artistique à propos de l’environnement.»

«Au préalable, on a lancé un concours qui a permis de sélectionner les écoles. De Sept-Îles à Gatineau, de East Angus à Val-d’Or, toute la carte régionale du Québec est à peu près couverte. On voulait avoir différentes visions de la forêt québécoise. […] Dans une autre vie, je suis professeur à l’Université du Québec en Outaouais, dans un institut de foresterie. Avec mes collègues, on a fait une trousse éducative pour les élèves…»

Sous la direction artistique de l’auteur Jonathan Harnois, à l’hiver 2016, Les Cowboys Fringants ont proposé aux étudiants d’écrire des textes que devraient ensuite s’approprier certains auteurs-compositeurs-interprètes populaires. Outre les Cowboys Fringants, Safia Nolin, Chloé Sainte-Marie, Caracol, Dumas, Les Dales Hawerchuk, Loco Locass, David Marin, Richard Séguin, Tire le coyote et Vincent Vallières ont livré une chanson à partir de ces textes.

La dernière phase du projet a duré environ 10 mois. Elle impliquait la mise en musique, l’interprétation, l’enregistrement, la production. La Fondation a fait appel au Studio de l’Est et au Studio Pierre Marchand. 

L’essence de chacun

Coréalisé par Sébastien Blais-Montpetit et Simon Landry - avec la contribution de Chafiik pour
la chanson Nutshimit – le disque Nos forêts chantées renferme des pièces empreintes de la sa personnalité de chaque artiste invité. «La plupart des chansons auraient pu figurer sur les albums personnels des artistes, de souligner Dupras. On voulait faire ressortir la couleur des participants. Une fois les textes remis aux artistes, on leur donnait aussi une certaine liberté d’aller jouer un peu dedans; juste pour faire du polissage ou encore couper certains passages.»

La Fondation avait par ailleurs mis un «house band» (mentionnons Jérôme Dupras à la basse, Pierre Fortin à la batterie, François Lafontaine au piano et Jocelyn Tellier à la guitare) à la disposition des interprètes qui désiraient faire appel à des musiciens. Certains invités, comme Safia Nolin, ont préféré une approche intimiste, sans autre ajout que leur voix et leur instrument. Quant à Loco Locass, ils ont produit leur morceau dans leur propre studio.

Les revenus provenant de la vente de l’album, qui paraîtra le 12 mai via la maison de disque La Tribu, serviront à planter des arbres dans le cadre du projet 375 000 arbres. Pour des raisons associées à la logistique, Jérôme Dupras indique que la Fondation à dû se contenter de planter des arbres (terrains d’agriculteurs, parcs, secteurs de villes…) dans «le Grand Montréal écologique, qui va de la frontière ontarienne jusqu’au lac Saint-Pierre, et des Laurentides à la frontière américaine. On appelle ce grand territoire le domaine bioclimatique de l’érable».

Vendredi après-midi, au parc Maisonneuve, Les Cowboys Fringants lanceront officiellement l’album Nos forêts chantées. Une centaine d’élèves de partout au Québec seront présents, tout comme Loco Locass et Tire le Coyote. Le maire de Montréal, Denis Coderre, sera aussi de la partie.

Les Cowboys Fringants, avec Dumas et Les Dales Hawerchuck à titre d’invités, offriront un concert-lancement au Métropolis, en soirée.

Voir aussi:


Des sites naturels et culturels célèbres menacés par le réchauffement climatique