DIVERTISSEMENT
01/05/2017 05:56 EDT | Actualisé 01/05/2017 09:05 EDT

«Tout le monde en parle» : Huard et Morissette volent le «show»

Dernière de la saison de Tout le monde en parle, dimanche, marquée entre autres par la «réconciliation» (le mot est grand) de Patrick Huard et Louis Morissette. Il y a déjà 16 ans que le couple Véronique Cloutier – Patrick Huard s’est rompu, et que l’animatrice, qui cartonnait alors grâce à La fureur, forme un tandem amoureux avec Louis Morissette! On peut maintenant se poser la question : n’était-ce que du «folklore», comme le prétend Morissette, la «rivalité» qui les opposait jadis, Huard et lui? On a eu la réponse dimanche…

Patrick Huard était présent sur le plateau de Guy A.Lepage pour livrer quelques pistes sur son dernier-né au cinéma, Bon Cop Bad Cop 2, tandis que Louis Morissette y était pour présenter sa nouvelle série, Plan B, et tracer le bilan de la saison de Votre beau programme. Voici quelques moments croustillants extraits de leurs entrevues respectives.

Yves P.Pelletier, qui lance son one man showMoi?, l’ex-championne olympique Nadia Comaneci, l’infirmière devenue aidante humanitaire après avoir gagné à la loterie, Rachel Lapierre, et les frère et sœur Paul-André Brissette et Jouhaïnna Lebel, séparés à la naissance et réunis dans la même ville à l’âge adulte, étaient les autres invités de ce dernier rendez-vous du printemps 2017 de Tout le monde en parle, qu’on peut rattraper sur son site officiel. L’émission sera de retour à l’automne pour une 14e année.

 

La pression du succès

patrick huard

Patrick Huard et Colm Feore

12 millions de dollars au box-office. C’est le montant généré à la sortie du premier volet de Bon Cop Bad Cop, à l’été 2006. La comédie policière demeure à ce jour le film québécois le plus lucratif de l’histoire. Difficile d’éviter la question : l’équipe espère-t-elle répéter l’exploit avec Bon Cop Bad Cop 2, qui prendra l’affiche le 12 mai? Réponse de l’auteur, producteur et acteur principal, Patrick Huard : «Moi je ne veux pas penser à ça. Ça me stresse trop, parce que les attentes sont énormes : les attentes du public sont énormes, les attentes des propriétaires de salles sont énormes, les attentes du distributeur sont énormes. Nos attentes, aussi. Toute l’équipe a travaillé fort. Après, on dirait que tu ne veux pas penser à ça. C’est trop insécurisant.»

 

Huard ou Spacey?

Passant généralement pour «un pilote d’Air Canada» lorsqu’il prend l’avion, Colm Feore s’est réjoui d’avoir été reconnu comme étant la moitié du duo principal de Bon Cop Bad Cop lorsqu’il a vendu des billets pour le long-métrage, la semaine dernière, à l’aéroport.

L’homme, qui joue dans la série House of Cards avec Kevin Spacey, a été invité par Guy A.Lepage à trancher en faveur de son partenaire de travail favori. Spacey ou Patrick Huard?

«C’est simple, vraiment. Patrick Huard! Kevin Spacey est un comédien remarquable, vraiment, génial, professionnel, tout, tout, tout. Mais finalement, il faut dire que sur le plateau de House of Cards, c’est vraiment sérieux. Ça coûte cher, c’est 100 millions américains. Heureusement, la dernière fois que j’étais là, il y avait des comédiens qui voulaient parler français. (…) Certainement, c’est Patrick Huard, sans questionnement.»

 

«Hommage» à Matricule 728

Une savoureuse référence à la policière Stéfanie Trudeau, ou «Matricule 728», est insérée dans Bon Cop Bad Cop 2. Impossible de la rater, et de réprimer un sourire en l’entendant. Or, Patrick Huard a spécifié qu’il ne s’agit pas d’un règlement de comptes à l’égard de la femme controversée. On se souvient que tous deux s’étaient vigoureusement obstinés lorsqu’ils s’étaient retrouvés en même temps sur le plateau de Tout le monde en parle, en septembre 2015.

«Pour que ça soit une vengeance, il aurait fallu qu’elle me fasse quelque chose, a nuancé Patrick Huard. C’est un clin d’œil, c’est sympathique. Et le gag est… Je dois avouer… On a fait des visionnements-tests, et les gens le trouvent très drôle dans le contexte!»

Celui qui a perdu 30 livres pour le tournage de Bon Cop Bad Cop 2 (mais qui en a repris «6-7 depuis ; un gars vient tanné de peser son blanc de poulet», a-t-il justifié), a par ailleurs avoué s’être longtemps teint les cheveux pour cacher les mèches grisonnantes qui ont commencé à se pointer lorsqu’il avait 34 ans.

 

La grande réconciliation

«C’est pas arrivé souvent, ça, hein?», a lancé Louis Morissette, large sourire aux lèvres, à Patrick Huard, qui se tenait à ses côtés, tout aussi hilare. «Vous êtes cutes», a répliqué Guy A.Lepage, avant d’enfoncer dans son clavier la touche faisant résonner dans son studio Ce soir l’amour est dans tes yeux, pour inciter les deux hommes, l’ex et le présent conjoint de Véronique Cloutier, à se faire une accolade.

«Toi, tu étais le plan B de Véro?», a relancé Dany Turcotte à l’endroit de Louis Morissette, replaçant ainsi dans son contexte la rupture (de Véro et Patrick Huard) et le début de l’idylle (de Véro et Louis), les deux événements remontant à l’année 2001. Judicieuse blague, considérant que Morissette était présent pour promouvoir la série Plan B, de Séries+, dont il incarne le personnage principal et qu’il produit.

«C’est très drôle», a concédé Louis Morissette, bon joueur, en rigolant.

Plus tard, Dany Turcotte est revenu à la charge. «Vous faites semblant d’être amis, c’est ça?», s’est-il enquis auprès des deux créateurs.

«C’est comme du folklore, qu’on est supposés s’haïr, a rectifié Louis Morissette, en regardant Patrick Huard. Il faut qu’on fasse un projet ensemble, à un moment donné. Ça marcherait. Il y aurait tellement de curiosité…»

«Ça va régler l’affaire, et ça va fonctionner en plus. On va avoir du fun…», a acquiescé Patrick Huard.

«Et Colm Feore va faire quoi, là-dedans?», est intervenu Guy A.Lepage, faussement outré.

«Il fera mon père!», a balancé Louis Morissette, tout aussi faussement excédé.

 

Un beau malaise

Le running gag «Huard-Morissette» s’est poursuivi encore quelques minutes. L’animateur a soulevé le fait que Louis Morissette partage la vedette de Plan B avec Magalie Lépine-Blondeau, que l’invité a qualifié de «partenaire de jeu exceptionnelle, coquine cute (comme dans la parodie de District 31 proposée à Votre beau programme), coquine talentueuse et coquine le fun».

«Louis-José (Houde, l’amoureux de Magalie) va m’haïr, mais bon…», s’est presque excusé Louis Morissette pour son enthousiasme.

«Et Véro…», en a rajouté Dany Turcotte.

«Toi, il y a tout le temps quelqu’un qui…», a riposté Guy A.Lepage, sans terminer sa phrase, pour taquiner Morissette.

«Tu fais un compliment, et il y a quelqu’un qui t’haït pour le compliment», a répondu ce dernier, avant de propulser «la» flèche auto-dérisoire de la soirée, qui a créé un «beau malaise» à la table et dans l’assistance.

«Je ne suis pas du genre à partir avec la blonde de quelqu’un. , monsieur», a badiné Louis Morissette, pendant que Patrick Huard éclatait d’un rire de bon cœur, mais gêné.

 

Votre beau programme : suite, fin et épilogue

Le passage de Louis Morissette à la tribune Tout le monde en parle a donné l’occasion à ce dernier d’épiloguer sur «l’épopée»Votre beau programme, la dernière émission de Véronique Cloutier qui a tant fait jaser tout l’hiver, positivement et négativement. Il a d’abord comparé le bruit autour de Votre beau programme à celui provoqué par un Bye Bye.

«Il n’y a rien comme le Bye Bye, pour le stress. À un moment précis de nos vies, c’est complètement ridicule. Les critiques d’un Bye Bye, c’est vraiment difficile à gérer. Bon ou mauvais, tout le monde t’en parle pendant des semaines. Il faut avoir de l’expérience un peu, pour faire du ménage dans sa tête.»

«Pour ce qui est de Votre beau programme, il y a eu des bonnes et des moins bonnes critiques. C’est juste que c’était une émission qui était extrêmement exigeante. (…) Véro avait ce souhait de retrouver l’énergie de La fureurlive, à Radio-Canada. (…) C’était vraiment fou. On est arrivés à la fin, vraiment toute l’équipe, sur les genoux, les coudes. On n’était plus capables. On était vraiment brûlés. C’a été une aventure difficile.»

Le rendez-vous de variétés reviendra-t-il à Radio-Canada?, s’est informé Dany Turcotte. 

«Dans sa forme actuelle, comme en direct, c’est sûr que non, a précisé Louis Morissette. Est-ce que ça va être une autre forme de l’émission, ou autre chose, on va le savoir dans les prochaines semaines. Mais Véro risque d’être à la télé l’année prochaine, je ne sais pas encore de quelle façon… (…) Ce n’est pas la fin du monde. L’émission n’a pas eu les cotes d’écoute qu’elle devait avoir, mais d’un autre côté, je suis très, très fier de ce qu’on a fait.»

Morissette a conclu son plaidoyer en vantant le «tour de force» qu’accomplissait sa douce chaque semaine à la barre de Votre beau programme, en enchaînant à une vitesse folle les présentations, les sketchs et les interventions avec les gens du public.

«Je ne connais pas beaucoup d’animateurs, animatrices qui auraient géré ça», a-t-il insisté.

 

Réponse à Sophie

Concernant Sophie Durocher, qui lui reprochait dans une chronique, en février, de donner dans la convergence en exposant beaucoup sa boîte KOTV sur Véro.tv, Louis Morissette a argué que son article reflétait environ «8 secondes dans une émission de la chaîne Véro.tv»

«Il y a beaucoup de choses sur Véro.tv, et on ne me voit pas ben, ben, sur Véro.tv. Ça lui faisait plaisir. De le présenter comme ça, c’est sûr que ça ne paraît pas bien, mais c’est extrêmement réducteur. Mais là, pas que je suis surpris de sa part», a nargué le producteur à propos de la chroniqueuse du Journal de Montréal.

Il a continué en soulignant que Véro.tv ne lui appartient pas à lui, mais à Radio-Canada, et que les productions de son entreprise, KOTV, sur la plateforme web, sont de «petites» productions. En comparaison, Trop, l’une des séries-phares de Véro.tv, orchestrée par Sphère Média, profite d’un budget «3 ou 4 fois» plus élevé que les autres projets créés par KOTV sur ce même service.

«Si tu me laisses le choix, si je contrôle vraiment ce qu’on met en ondes, je vais faire une télésérie. Si j’ai tant de pouvoir à Radio-Canada, je vais prendre le mardi soir à 20h, 26 heures de dramatiques. Je n’irai pas faire des magazines sur Véro.tv. Si je le fais, c’est un peu, beaucoup, aussi, parce que ça sert la madame sur le poster», a avancé Louis Morissette.

La désignation «la madame sur le poster» a frappé Patrick Huard, qui a relevé que son complice du jour usait de différentes expressions, «Véro», «Véronique Cloutier», «la madame sur le poster», etc, pour parler de sa partenaire de vie.

«Je suis content que tu sois venu la chercher. C’a l’air mêlant!», a-t-il plombé, dans un rire généralisé.