Pakistan: la Cour suprême ordonne une enquête sur le premier ministre Nawaz Sharif pour corruption

Publication: Mis à jour:
NAWAZ SHARIF
Carlo Allegri / Reuters
Imprimer

La Cour suprême du Pakistan a ordonné jeudi de plus amples investigations sur les accusations de corruption visant le Premier ministre Nawaz Sharif, mis en cause dans les Panama Papers, sans pour autant demander sa destitution.

"Une enquête approfondie est nécessaire", a estimé le juge Asif Saeed Khosa en annonçant cette décision très attendue, prise jeudi après des mois de procédures déclenchées par la publication l'an dernier de documents évoquant des holdings off-shore détenues par ses enfants.

La Cour a ordonné la création sous les sept jours d'une commission d'enquête conjointe, comprenant notamment des représentants du bureau anti-corruption et des services secrets militaires, qui devra conclure son enquête dans les soixante jours.

Seuls deux des cinq juges ont qualifié M. Sharif de "malhonnête", et réclamé son éviction pour cette raison.

L'affaire, lancée par le chef de file de l'opposition Imran Khan, fait les gros titres depuis des mois au Pakistan, où des élections sont prévues en 2018, lorsque M. Sharif aura achevé son troisième mandat.

LIRE AUSSI:
» Pakistan: craintes pour la liberté en ligne après la disparition de blogueurs
» Ce médecin pakistanais greffe des organes aux plus pauvres gratuitement


Voir aussi:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter