BIEN-ÊTRE
17/04/2017 02:05 EDT | Actualisé 17/04/2017 02:08 EDT

Le sociofinancement pour payer l'opération de son chien

La propriétaire d'un corgi mixte atteint d'une déformation des genoux arrière a réussi à financer l'opération de 3000 $ en utilisant un site Internet de sociofinancement.

L’opération était coûteuse, mais nécessaire pour éviter à Bobby une douleur intense à long terme. « On a décidé de faire la campagne GoFundMe, mais juste pour voir. Le résultat allait déterminer si nous allions de l'avant. On s'est dit, bien on va faire ça puis si jamais le monde embarque, c'est signe qu'il faut qu'on fasse faire l'opération », explique Isabelle Bartkowiak, la maîtresse de Bobby.

Le destin de l’animal était donc entre les mains des internautes.

Pour Bobby, la campagne s’est révélée un succès, notamment grâce aux réseaux sociaux. « Notre chien a une page Instagram. On a des photos de lui, mon compagnon fait de la photographie [...] ce qui fait qu'il y a des gens qui ne sont jamais venus chez nous qui savent qui est mon chien. »

bobby

Une méthode populaire

« Ça fait quand même une année qu'on voit beaucoup de monde faire des collectes de fonds sociaux de même pour des animaux, pour des maladies, pour des trucs personnels », raconte Isabelle Bartkowiak.

Pour Francis Arsenault, directeur médical à l’hôpital animalier de Riverview, la seule chose vraiment importante est d’aider l’animal, peu importe de quelle manière le paiement est fait. « Moi ma responsabilité est médicale, je vois pas les détails, je vois pas comment ça se passe, mais je sais qu'il y a eu plusieurs cas où les gens ont financé leur opération sur les médias sociaux. »

Il rappelle toutefois qu'il est plus sage de s'informer des coûts que peut impliquer l'adoption d'un animal. « Quand tu adoptes un chien, ce n'est pas comme acheter une auto, tu peux pas le retourner. Il y a une grosse raison. Après dix minutes, c'est un membre de la famille. »

Bobby a été opéré il y a déjà quelques mois. La guérison a été longue, mais il peut maintenant reprendre les promenades avec sa maîtresse.

D'après le reportage d'Anaïs Brasier

VOIR AUSSI :

Ces chiens qui ressemblent à leurs maîtres