NOUVELLES

Des élus veulent retirer la citoyenneté britannique à la première dame de Syrie

16/04/2017 11:23 EDT | Actualisé 16/04/2017 11:24 EDT
Sana Sana / Reuters
Syria's President Bashar al-Assad stands next to his wife Asma, as he addresses injured soldiers and their mothers during a celebration marking Syrian Mother's Day in Damascus, in this handout picture provided by SANA on March 21, 2016. SANA/Handout via REUTERS ATTENTION EDITORS - THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. EDITORIAL USE ONLY. REUTERS IS UNABLE TO INDEPENDENTLY VERIFY THIS IMAGE SEARCH "ALEPPO TIMELINE" FOR THIS STORY

Des élus britanniques ont réclamé, dimanche, la révocation de la citoyenneté de la femme du président syrien, Bachar el-Assad.

Dans une lettre à l'intention de la secrétaire de l'Intérieur, Amber Rudd, des libéraux-démocrates ont signalé qu'Asma el-Assad ne devrait pas pouvoir représenter son mari tout en conservant la nationalité britannique.

"La première dame de Syrie n'a pas agi en tant que citoyenne, mais en tant que porte-parole pour la présidence syrienne", a écrit le parlementaire Tom Brake.

LIRE AUSSI:

» La guerre en Syrie entre dans sa septième année avec un attentat sanglant (VIDÉO/INFOGRAPHIE)

» Syrie: 814 soignants tués en six ans

» L'année 2016 a été la plus meurtrière pour les enfants syriens, selon l'UNICEF

Asma el-Assad doit cesser de défendre "les actes barbares" du régime ou voir sa citoyenneté révoquée, a-t-il poursuivi.

Née au Royaume-Uni, Mme el-Assad avait mené ses études en sol britannique. Avant son mariage, en 2000, elle travaillait à titre de spécialiste en investissements au sein d'une banque d'affaires.

Londres réclame le départ de son mari et condamne l'utilisation d'armes chimiques contre son propre peuple.


Les États-Unis frappent la Syrie


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter