NOUVELLES

La CIA peut pirater des appareils Apple neufs, révèle WikiLeaks

23/03/2017 02:01 EDT | Actualisé 23/03/2017 02:02 EDT
Jag_cz via Getty Images
Prague, Czech republic - November 17, 2015: Prague, Czech republic - November 17, 2015: Close up of an human hand holding a black version of an Apple iPad Mini and IPhone 6 showing the graphs on the screen. The Apple iPad Mini and IPhone 6 is a tablet and cellphone released on September 2014 by Apple inc.

Selon ces documents, la CIA a développé un outil en 2012 appelé "Sonic Screwdriver" qui permet de contourner le processus de démarrage d'un ordinateur à partir des accessoires périphériques comme les adaptateurs ou les clés USB.

Par cette manoeuvre, l'agence introduit un micro indétectable dans le logiciel profond de l'ordinateur, qui ne pourra pas être effacé même si l'utilisateur change de système d'exploitation et reformate l'appareil.

Le manuel "NightSkies" montre que la CIA avait conçu cet outil de piratage dès 2008 pour l'installer physiquement sur des iPhone neufs.

WikiLeaks juge par conséquent "probable que beaucoup d'attaques physiques par la CIA aient infecté la chaîne d'approvisionnement de l'organisation ciblée (Apple, NDLR), en bloquant des commandes ou des livraisons".

Les documents montrent que la CIA essaie de faire de même sur les ordinateurs portables d'Apple.

L'agence américaine "peut faire cadeau à une cible d'un MacBook Air sur lequel a été installé ce micro", indique un document daté de 2009. "L'outil prendra la forme d'un implant/relais opérant dans le (logiciel) profond du MacBook Air et nous permettant d'avoir les moyens de (le) commander et de (le) contrôler", peut-on lire dans ces documents.

LIRE AUSSI:

» Les fuites de WikiLeaks aident les adversaires des États-Unis

» La CIA contrôlerait les télés intelligentes à distance

» Pékin demande à Washington de «cesser ses cyberattaques»


Voir aussi:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter