POLITIQUE
12/03/2017 05:49 EDT

La députée péquiste Catherine Fournier invite Gabriel Nadeau-Dubois à adopter un ton plus constructif

Radio-Canada.ca

La députée péquiste de Marie-Victorin, Catherine Fournier, était l'invitée de l'association du Parti québécois (PQ) de la circonscription de Jonquière, dimanche.

Une texte de Jean-François Coulombe

La députée de 24 ans, élue le 5 décembre dernier lors d'une élection complémentaire, s'est adressée aux militants, réunis en congrès.

Dans son allocution, Catherine Fournier est revenue sur les propos tenus par Gabriel Nadeau-Dubois à l'endroit du PQ jeudi dernier, lors de l'annonce de sa candidature à l'investiture de Québec solidaire (QS) dans la circonscription de Gouin.

L'ancien leader étudiant avait affirmé que les politiciens des 30 dernières années, tous partis confondus, avaient trahi le Québec. Des propos vivement critiqués, notamment par l'ex premier-ministre Bernard Landry.

Catherine Fournier estime que si Gabriel Nadeau-Dubois entend faire de la politique autrement, il devrait utiliser un ton plus constructif.

« Ce que j'ai entendu de Gabriel Nadeau-Dubois, c'est de la vieille façon de faire de la politique » - Catherine Fournier, députée péquiste de Marie-Victorin

La députée croit toujours pertinent que le PQ et QS visent la convergence sur certains dossiers et dans quelques circonscriptions.

« La hausse du salaire minimum à 15 $ de l'heure et le changement du mode de scrutin sont des propositions que nous partageons », selon elle.

La plus jeune femme à avoir été élue à l'Assemblée nationale du Québec cumule aussi les fonctions de porte-parole de l'opposition officielle en matière d'habitation et de protection des consommateurs.

À ce titre, elle dénonce ce qu'elle qualifie de taxe rose. « Les produits de base destinés aux femmes sont souvent plus chers que ceux destinés aux hommes », constate-t-elle. Le gouvernement devrait y voir, estime la députée, d'autant plus que le salaire moyen des femmes est encore plus bas que celui des hommes.

Pour Catherine Fournier, « renverser le gouvernement libéral lors des prochaines élections provinciales est un devoir moral ».

Les militants péquistes des circonscriptions de Jonquière et de Dubuc étaient d'ailleurs réunis dimanche pour débattre de la proposition de plateforme électorale du parti, qui sera adoptée lors du congrès national du PQ en septembre.

À VOIR AUSSI


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les citations politiques de 2017