NOUVELLES

L'ONU avertit que le monde est confronté à la pire crise humanitaire des dernières décennies

11/03/2017 08:56 EST | Actualisé 11/03/2017 08:56 EST

Les Nations unies ont averti que le monde est confronté à la pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, avec un risque de malnutrition et de famine pour 20 millions d'habitants dans quatre pays.

Le Yémen, la Somalie, le Soudan du Sud et le Nigeria, tous en proie à des conflits armés, sont concernés par la déclaration faite devant le Conseil de sécurité par le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence de l'ONU, Stephen O’Brien de retour d'une tournée régionale.

Le responsable qui s'est rendu au début du mois au Yémen, au Soudan du Sud et en Somalie a lancé vendredi soir un appel à la mobilisation urgente, réclamant 4,4 milliards de dollars à la communauté internationale d'ici juillet pour "éviter une catastrophe."

"Les Nations unis lancent un avertissement, le monde fait face à sa pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, avec plus de 20 millions de gens confrontés à la faim et à la famine dans quatre pays", a-t-il déclaré.

"Sinon, on peut prédire que beaucoup de gens vont mourir de faim, perdre leurs moyens de subsistance et voir annulés les acquis politiques durement gagnés au cours des dernières années", a ajouté M. O'Brien.

"Sans des efforts collectifs et coordonnés à l'échelle mondiale, des gens vont tout simplement mourir de faim. Beaucoup d'autres vont souffrir et mourir de maladie. Des enfants vont être retardés (dans leur développement) et manqueront l'école. Des moyens d'existence, des avenirs et des espoirs seront perdus", a averti le secrétaire général adjoint.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter