POLITIQUE

NPD: Guy Caron veut lutter contre la pauvreté avec un revenu de base pour tous

11/03/2017 08:17 EST

OTTAWA – Le candidat à la direction du NPD, Guy Caron, met au défi quiconque de prouver que sa proposition de revenu de base garanti coûtera plus cher à l’économie canadienne que la pauvreté elle-même.

Le néodémocrate a dévoilé au Huffington Post Québec les grandes lignes de son plan pour instaurer un revenu minimum s’il devient chef de son parti, puis premier ministre du Canada.

Il propose d’accorder une prestation imposable à tous les Canadiens qui n’atteignent pas le seuil de faible revenu défini par Statistique Canada. Ce montant peut varier selon la région et le nombre de personnes par ménage.

Non, mon revenu de base ne consiste pas à payer les gens pour ne pas travailler.
— Guy Caron

Ainsi, le seuil défini pour une personne seule vivant dans une ville de moins de 100 000 habitants serait d’environ 20 400$ selon les dernières données disponibles. Pour une famille de quatre personnes vivant dans une ville de plus de 500 000 habitants, ce seuil s’élève à 44 340$ par année.

Les personnes ou les ménages qui ne gagnent pas ce montant recevraient une prestation pour les aider à atteindre ce seuil.

Cette proposition de revenu garanti pour tous se joindrait à l’allocation canadienne pour enfants et au supplément de revenu garanti, afin de joindre le plus grand nombre de Canadiens.

Tous les autres programmes sociaux, comme les programmes fédéraux en matière d’invalidité par exemple, resteraient intacts. Les provinces et territoires auraient quant à elles pleine juridiction sur la prestation de leurs propres services.

M. Caron, un économiste de formation, explique que 70% des Canadiens qui vivent dans la pauvreté, à l’heure actuelle, sont sur le marché du travail. Mais ils ne gagnent pas assez d’argent pour subvenir à leurs besoins de base.

guy caron

Le candidat pense qu’un coup de pouce à ces travailleurs à faible revenu, ainsi que tous les autres Canadiens qui vivent dans la pauvreté, ferait économiser des milliards de dollars au trésor public fédéral par année à long terme.

« Pour ceux qui pensent qu'un revenu de base est impossible ou irréaliste, je vous mets au défi de prouver que ma proposition de revenu de base coûtera plus cher à l'économie et aux services sociaux que la pauvreté », écrit-il dans une note dont le HuffPost a obtenu copie.

M. Caron compte également annoncer une politique de création d’emplois au cours de sa campagne à la direction pour stimuler l’économie et réduire la pauvreté au Canada, selon nos informations.

« Non, mon revenu de base ne consiste pas à payer les gens pour ne pas travailler, se défend-t-il. Il s'agit de donner aux personnes motivées une chance de réussir qu'ils n'auraient peut-être jamais eue autrement. »

Il n’a pas été possible de savoir s’il allait proposer un salaire minimum à 15$ pour les travailleurs qui relèvent de compétence fédérale, tel que proposé par son chef Thomas Mulcair lors de la dernière campagne électorale.

Le premier débat entre les candidats à la direction du NPD se tiendra dimanche, le 11 mars, à Ottawa. Guy Caron affrontera ses adversaires Peter Julian, Niki Ashton et Charlie Angus.

INOLTRE SU HUFFPOST

Course au NPD: qui surveiller?