Terrains vacants et lieux abandonnés à Montréal: deux fois et demi la superficie du mont Royal!

Publication: Mis à jour:
Imprimer

» Ce texte a été publié dans le cadre du dossier «Le Montréal oublié», une série de 20 reportages multimédias qui font découvrir des projets citoyens redonnant vie aux lieux abandonnés de la métropole. Consultez le dossier complet ici.

Un terrain en friche où s’accumulent saletés et déchets. Tous les Montréalais, sans exception, en croisent quotidiennement sur leur chemin. Ce n’est pas pour rien: les lieux abandonnés occupent plus de 25 km2 de l’île de Montréal*, soit deux fois et demi la superficie du mont Royal! Les choses ne sont pas obligées de demeurer ainsi, puisque des dizaines de groupes citoyens remplis d’idées sont déjà en train de donner une seconde vie au Montréal oublié.

Quoi de mieux que de partir à la rencontre de ceux et celles qui changent leur ville? Voilà le mandat que s’est donné l’équipe du Huffington Post Québec avec le dossier Le Montréal oublié. En parcourant notre carte interactive, découvrez 20 lieux derrière lesquels se cachent des récits aussi inspirants que semés d’embûches, sous forme de vidéos, de photos et de textes.

Découvrez notre carte du Montréal oublié

En parcourant notre carte interactive, découvrez 20 lieux abandonnés derrière lesquels se cachent des récits aussi inspirants que semés d’embûches, sous forme de vidéos, de photos et de textes.


Pour un visionnement optimal de la carte, cliquez ici.

À LIRE AUSSI DANS NOTRE DOSSIER «LE MONTRÉAL OUBLIÉ»:
» Lieux abandonnés: diagnostic du virus montréalais
» Théâtre Empress: Debout malgré tout
» Bâtiment 7: Quand les fourmis gagnent


* Se basant sur des chiffres de 2005, la Communauté métropolitaine de Montréal évalue ici à 2 451 hectares, soit 24,5 km2, la superficie des terrains vacants dans l’agglomération de Montréal, en plus des espaces de redéveloppement pouvant être reconvertis.


Si vous avez des suggestions de lieux ou immeubles abandonnés à ajouter à la carte, ou pour tout commentaire, n’hésitez pas à contacter Camille Lopez à l'adresse suivante: camille.lopez@huffingtonpost.com.