POLITIQUE

Infrastructures routières: Québec investira 4,6 milliards de dollars sur deux ans

03/03/2017 09:56 EST | Actualisé 03/03/2017 11:40 EST
Radio-Canada

Québec investira 4,6 milliards de dollars pour entretenir le réseau routier de la province et améliorer sa sécurité au cours des deux prochaines années, a annoncé vendredi le ministre des Transports Laurent Lessard.

Près du tiers de la somme globale, soit 1,38 milliard, sera consacrée au réseau routier de la métropole, a précisé le ministre responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux, présent aux côtés de M. Lessard pour cette annonce. Cela permettra notamment :

  • de reconstruire un pont d’étagement dans l’échangeur des autoroutes 13 et 40;
  • de poursuivre les travaux en cours à l’échangeur Turcot;
  • de terminer le projet de recouvrement de l’autoroute Ville-Marie;
  • de réaménager l'échangeur Dorval;
  • d’optimiser le corridor de l’autoroute 25 pour faciliter notamment l'accès au port;
  • de préserver l’échangeur des Sources et le pont de l’Île-aux-Tourtes.

La programmation pour la métropole est la seule qui a été quelque peu détaillée vendredi. Les investissements dans les autres régions seront précisés au cours des deux ou trois prochaines semaines, a précisé le ministre Lessard.

Jusqu'à nouvel ordre, Transports Québec n'a dévoilé que les sommes dont bénéficiera chacune des régions. Celles qui recevront le plus sont la Montérégie (544 M$), la région de Québec (374 M$), la Côte-Nord (308 M$), et Chaudière-Appalaches (287 M$). Celles qui en recevront le moins sont Laval (58 M$) et le Nord-du-Québec (53 M$).

Une programmation annoncée plus tôt, et plus transparente

Selon le ministre Lessard, les investissements annoncés permettront d'entreprendre, de poursuivre ou d'achever 2062 chantiers dans la province. Cela créera ou maintiendra plus de 31 000 emplois.

L'argent sera d'abord et avant tout consacré aux structures (2,1 G$), aux chaussées (1,2 G$), le reste étant consacré à l'amélioration du réseau (627 M$) ou à son développement (464 M$).

«Plus de 90 % des sommes que j’annonce [va au] maintien des actifs. […] On ne fait pas beaucoup de développements.»
— Laurent Lessard

Ces investissements permettront notamment d'améliorer la sécurité routière. Le ministre Lessard a d'ailleurs précisé que 33 structures seront modifiées dans la foulée de rapports rédigés par des coroners après des accidents.

Le ministre des Transports s'est félicité de lancer la programmation routière un mois et demi plus tôt que les années précédentes. Cela rallonge la période au cours de laquelle des travaux peuvent être réalisés, a-t-il souligné.

Pour plus de transparence, le ministère a également décidé de rendre publics d'entrée de jeu tous les contrats de plus de 500 000 $ qui seront attribués. Les entrepreneurs peuvent ainsi mieux évaluer l'ensemble des contrats qui sont disponibles, et mieux planifier leurs embauches.

« Normalement, on énumérait les grands projets, et la liste des autres, c’était au fur et à mesure que le ministère des Transports les annonçait », a-t-il dit. « Pour les entrepreneurs, ça leur donnera une meilleure perspective de planification et, on l’espère, une meilleure concurrence et une influence à la baisse sur les prix. »

Cette approche offre aussi des avantages pour Transports Québec. « Je vais être capable de suivre par territoire les dossiers qui vont bien. S’il y a des lumières qui s’allument, on va être capable d’intervenir séance tenante et on va être capable de questionner aussi ce qui se passe au niveau de la programmation ou de l’exécution des travaux », a précisé M. Lessard.

Voir aussi:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter