DIVERTISSEMENT

Florence Longpré révèle un mini scoop sur Gaby Gravel

03/03/2017 02:21 EST | Actualisé 03/03/2017 02:23 EST
Courtoisie

L’infâme maquilleuse de La Prairie, Gaby Gravel, sortira du mini-studio où elle tourne ses capsules de conseils beauté/coach de vie pour la première fois dans la deuxième saison de la populaire émission Like-moi. C’est ce qu’a révélé sa fabuleuse interprète Florence Longpré, lors d’une entrevue sur ses nombreux projets à la télévision, au théâtre et au cinéma.

«On va bientôt la voir dans son véritable milieu de travail et ça me fait énormément plaisir! Ça reste une capsule, mais je trouve ça l’fun de la voir en action dans sa pharmacie. Comme les gens sont hyper attachés à elle, on y va doucement avec les changements. On reste fidèle à ce qu’on avait installé durant la première saison, mais on essaie des choses», explique la comédienne.

Après le méga succès obtenu par son personnage (vidéos virales sur les médias sociaux, présentation d’un prix au Gala des Olivier) et par le reste Like-moi à l’hiver 2016, elle appréhendait la suite. «J’étais plus nerveuse et j’avais peur que ça ne marche pas aussi bien. Quand on a tourné la première saison, on ne savait pas dans quoi on s’embarquait. On n’avait aucune idée de l’ampleur que ça allait prendre. Mais après le tourbillon, tu veux répondre aux attentes.»

Impliquée dans plusieurs sketchs de l’émission, dont un de notre maquilleuse nationale dans un épisode sur deux, l’actrice ne craint pas d’être trop associée à Gaby Gravel pour le reste de sa carrière. «Jusqu’à présent, on m’offre plus de rôles qu’avant et des personnages complètement différents les uns des autres.»

Pensons entre autres à Nanette Laloge dans Les Pays d’en haut, qui est à des années-lumière de la légèreté de Like-moi. Après avoir percé la bulle d’illusions de la jeune Rosa-Rose Ducresson (Marie-Ève Milot), Nanette use de sa poigne en douceur pour obtenir ce qu’elle veut de Bidou (Rémi-Pierre Paquin). «Même si elle est timide, il y a une grande force derrière elle. Pour l’instant, on la découvre en situation de panique, alors qu’elle est très réactive. C’est une femme courageuse à mes yeux.»

pays en haut

L’actrice, qu’on verra brièvement dans le film Le Trip à trois où elle interprète une danseuse nue avec beaucoup de caractère, est également une brillante auteure de théâtre. Aux côtés de son complice Nicholas Michon, elle avait écrit Chlore, qui avait été montée à La Licorne en 2012 et au Théâtre d’Aujourd’hui en 2014. La pièce s’intéressait au sort d’une jeune femme lourdement handicapée, après avoir été forcée d’avaler du chlore de piscine durant son enfance.

Coup de c(h)œur théâtral

Quelques années plus tard, le duo présentera une autre de leurs créations sur les planches de La Licorne, Sylvie aime Maurice, l’histoire d’amour improbable entre un homme vivant avec le syndrome d’Asperger et une femme à la personnalité évitante. Fidèles à leurs habitudes, les dramaturges s’intéressent à des personnages rarement mis en lumière.

«On a un peu une fascination pour les marginaux. Je ne sais pas si je me suis déjà sentie comme ça un jour ou si ça vient de nos propres enfances, mais je trouve que c’est un sujet assez large pour couvrir toute une vie! Je ne me tanne jamais. Dans la différence, il y autant de laideur que de beauté, et je trouve ça ultra riche.»

La rencontre des amoureux se fera dans un moment extrême dans la vie de Sylvie. «C’est vraiment hors du commun et ce sera le coup de foudre pour les deux. Tout sera hyper intense pour eux. Pour un Asperger comme Maurice, regarder quelqu’un dans les yeux peut prendre énormément de concentration et d’énergie. Et il est tellement honnête que c’en est déstabilisant. Il n’a aucun filtre et rien dans son propos n’est à double sens. De son côté, Sylvie est une femme très noire, qui a perdu beaucoup de gens dans sa vie, et qui a probablement développé son syndrome de l’évitement pour ça. Mais malgré ça, elle est très drôle.»

L’effet feux d’artifice de leur rencontre sera souligné par la présence d’un chœur de comédiens sur scène. «Ils vont rendre grandiose tout ce que ces deux-là ressentent en dedans et dont on a aucune idée. On voulait faire écho à la pièce Chlore où on avait un chœur de ballerines. Et on a une troisième pièce à venir, où l’on va élaborer une autre forme de chœur.»

Dans combien d’années le public pourra-t-il voir le dernier volet de leur « trilogie »? Difficile à dire dans un contexte où leur jeune compagnie de théâtre peine à joindre les deux bouts.

Une situation qui s’explique en partie par un système où les créateurs voient leur œuvre programmée par un théâtre, avant de savoir s’ils obtiennent une subvention pour la monter. Florence Longpré ne sera donc pas payée, ni pour son travail d’actrice ni pour celui d’auteure.

«Sans l’aide organisationnelle et monétaire du Conseil des arts de Montréal, on serait mort depuis longtemps. Notre compagnie n’est pas assez vieille pour obtenir des bourses annuelles au fonctionnement, car on travaille par projet.»

Coïncidence ou pas, Longpré et Michon lorgnent depuis peu du côté de l’écriture télé et développent une comédie dramatique avec la boîte de production Trio Orange. La comédienne est également en attente de confirmation quant au retour de Like-moi et des Pays d’en haut pour leur troisième saison.

La pièce «Sylvie et Maurice» sera présentée à La Licorne du 7 au 25 mars 2017. Cliquez ici pour plus de détails.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les comédiennes de l'émission « Like-moi » deviennent mannequins (PHOTOS)