NOUVELLES

Jeff Sessions se récuse de toute enquête relative à la campagne électorale

02/03/2017 04:46 EST | Actualisé 02/03/2017 09:07 EST
Yuri Gripas / Reuters
U.S. Attorney General Jeff Sessions speaks during a news conference at the Justice Department in Washington, U.S., March 2, 2017. REUTERS/Yuri Gripas TPX IMAGES OF THE DAY

Le ministre américain de la Justice Jeff Sessions a annoncé jeudi qu'il s'excluait du suivi de toute enquête sur la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016, alors qu'il est lui-même accusé d'avoir menti sous serment sur des contacts passés avec l'ambassadeur de Russie.

"J'ai maintenant décidé de me récuser de toute enquête en cours ou à venir qui concernerait la campagne présidentielle américaine", a déclaré à la presse M. Sessions.

Il a répété n'avoir pas rencontré de Russes pour discuter d'une campagne politique, Moscou étant suspecté d'ingérence dans l'élection.

Le ministre de la Justice a admis "deux rencontres" (avec l'ambassadeur russe), qu'il a ainsi décrites: "L'une très brève après un discours, et l'autre en présence de deux de mes collaborateurs professionnels et l'ambassadeur russe à Washington, au cours de laquelle aucun de ces sujets n'ont été abordés".

M. Sessions avait déclaré devant le Sénat, lors de son audition de confirmation en janvier, qu'il n'avait "pas eu de contacts avec les Russes", ce qui constitue pour les démocrates un mensonge, voire un parjure.

Mais jeudi il a fermement nié avoir fait un faux témoignage. "Ce n'était pas mon intention. Ce n'est pas vrai. Je vais bien bientôt écrire à la Commission des affaires juridiques (du Sénat), aujourd'hui ou demain, pour m'expliquer sur ma déposition", a-t-il déclaré.


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter