BIEN-ÊTRE

Photos de mamelons tatoués: Facebook recule

01/03/2017 10:06 EST | Actualisé 01/03/2017 10:07 EST

Le réseau social Facebook a fait marche arrière et a rétabli, sur la page d'une artiste d'Halifax, des photos montrant les mamelons de survivantes du cancer tatoués après une reconstruction mammaire.

Facebook avait initialement supprimé ces photos de la page parce qu'il estimait qu'il s'agissait de nudité.

Il a depuis révisé sa position. « Nous sommes très désolés, a écrit un porte-parole à CBC. Les photos ont été retirées par erreur et rétablies dès que nous avons pu faire enquête. Notre équipe reçoit des millions de signalements par semaine et parfois, nous faisons fausse route. »

La propriétaire des studios de tatouage Adept Tattoos à Halifax et à Bedford, Amber Thorpe, offre ses services aux femmes qui ont subi une chirurgie de reconstruction mammaire.

amber thorpe tatoueuse Amber Thorpe, artiste-tatoueuse

« Une fois que les chirurgies sont terminées et que les patientes sont guéries, je dessine et colore l'aréole et le mamelon. J'essaie de faire en sorte que le résultat soit le plus naturel possible », explique-t-elle.

Amber Thorpe se rappelle que des femmes ont pleuré et l'ont enlacée lorsqu'elles ont vu le résultat de son travail. Elles perçoivent cette étape comme la dernière après un long et difficile combat contre le cancer, confie la tatoueuse.

Elle affiche aussi des photos sur Twitter et Instagram, mais seul Facebook les retirait jusqu'ici.

Un exemple du travail d'Amber Thorpe

Ce que dit Facebook sur les mamelons

L'entreprise a une politique contre la nudité à laquelle les campagnes de sensibilisation ou les projets artistiques sont aussi obligées de se plier.

Certains utilisateurs « pourraient être sensibles à ce type de contenu en raison de leur bagage culturel ou de leur âge », est-il écrit sur le site web.

Il est aussi écrit que « les images de seins de femmes sont restreintes si les mamelons sont visibles, mais les photos de seins montrant les cicatrices de chirurgie de reconstruction mammaire sont permises ».

Facebook a toutefois reconnu mardi que les tatouages de Mme Thorpe respectaient sa politique.

La dernière étape d'une procédure médicale

Le tatouage de mamelons coûte 150 $. Ce montant couvre seulement les dépenses pour le matériel médical et l'encre, assure Amber Thorpe.

Elle promet de continuer de publier des photos de son travail sur Facebook, même si elles sont supprimées.

«C'est une procédure médicale en fin de compte. C'est l'étape finale.»
— Amber Thorpe, artiste-tatoueuse

Au moins une autre artiste-tatoueuse à Halifax offre ses services gratuitement aux femmes ayant subi une chirurgie de reconstruction mammaire ou aux personnes transgenres.

Voir aussi:

10 idées reçues sur le cancer du sein

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter