POLITIQUE

Corée du Nord: un pasteur canadien emprisonné rencontre l'ambassadeur de la Suède

01/03/2017 10:54 EST | Actualisé 01/03/2017 10:54 EST
KCNA KCNA / Reuters
South Korea-born Canadian pastor Hyeon Soo Lim stands during his trial at a North Korean court in this undated photo released by North Korea's Korean Central News Agency (KCNA) in Pyongyang December 16, 2015. North Korea's highest court has sentenced the South Korea-born Canadian pastor to hard labor for life for subversion, China's official news agency Xinhua reported on Wednesday. Hyeon has been held by North Korea since February. He had appeared on North Korean state media earlier this year confessing to crimes against the state. REUTERS/KCNA ATTENTION EDITORS - THIS PICTURE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. REUTERS IS UNABLE TO INDEPENDENTLY VERIFY THE AUTHENTICITY, CONTENT, LOCATION OR DATE OF THIS IMAGE. FOR EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS. THIS PICTURE IS DISTRIBUTED EXACTLY AS RECEIVED BY REUTERS, AS A SERVICE TO CLIENTS. NO THIRD PARTY SALES. SOUTH KOREA OUT. NO COMMERCIAL OR EDITORIAL SALES IN SOUTH KOREA

Un pasteur canadien condamné en 2015 à la prison à vie en Corée du Nord a reçu la permission de rencontrer à Pyongyang l'ambassadeur de la Suède et de s'entretenir au téléphone avec des membres de sa famille.

L'ambassadeur Torkel Stiernlof a confirmé qu'il avait eu une rencontre d'une quarantaine de minutes avec Hyeon Soo Lim la semaine dernière. Ils ont discuté de quelques sujets, dont l'état de santé de M. Lim, mais le diplomate suédois a refusé d'en dire davantage.

Dans un courriel transmis à l'agence Associated Press mercredi, M. Stiernlof a signalé que les deux hommes n'avaient pas été pressés par le temps lors de leur rencontre. Deux officiers nord-coréens vêtus en civil et un photographe du gouvernement y ont assisté dans une salle de conférence d'un hôtel de la capitale.

"Il a été escorté à l'intérieur et à l'extérieur de la pièce sans menottes par un garde en uniforme", a précisé l'ambassadeur.

M. Stiernlof a ajouté que le Canadien avait parlé avec des membres de sa famille au téléphone vendredi dernier.

On ignore exactement pourquoi la rencontre a été organisée particulièrement à ce moment.

La Corée du Nord explique que de telles rencontres sont accordées pour des raisons humanitaires, mais Pyongyang est souvent soupçonnée d'utiliser des détenus étrangers comme moyen d'extraire des concessions aux autres pays lors de visites de leurs hauts représentants.

Hyeon Soo Lim, un pasteur sexagénaire de la région de Toronto, a été condamné à la prison à perpétuité en raison de ce que Pyongyang a qualifié d'activités subversives. On lui a reproché d'avoir voulu utiliser la religion pour détruire le système nord-coréen, ainsi que d'avoir aidé les États-Unis et la Corée du Sud à kidnapper des citoyens nord-coréens.

Au moins deux autres étrangers sont présentement détenus en Corée du Nord.

Les prisonniers étrangers sont habituellement gardés dans des centres de détentions spéciaux et séparés des prisons régulières du pays.

L'ambassade suédoise à Pyongyang prend en charge les affaires consulaires du Canada en Corée du Nord, puisque les deux pays n'ont pas de relations diplomatiques.

À VOIR AUSSI


L'imposante parade militaire en Corée du Nord pour les 70 ans du parti unique


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter