DIVERTISSEMENT

Oscars 2017: Viola Davis enfonce les barrières de la diversité dans un discours émouvant

26/02/2017 11:07 EST | Actualisé 27/02/2017 12:37 EST

Viola Davis a été sacrée dimanche Oscar du meilleur second rôle pour sa performance d'épouse bafouée dans "Fences", une récompense de plus pour cette interprète virtuose.

Elle est la première Afro-américaine nommée trois fois aux Oscars, la première à recevoir l'Emmy de la meilleure actrice dramatique pour la série "How to get away with murder", où elle incarne une sulfureuse professeure de droit criminel.

Elle devient aussi la quatrième femme à recevoir un Tony - prix du théâtre américain - et un Oscar pour le même rôle: elle a joué "Fences" 114 fois à Broadway avant l'adaptation cinématographique de cette pièce d'August Wilson par Denzel Washington.

"Merci à l'Académie", a déclaré, en larmes, la comédienne de 51 ans en recevant le premier Oscar de sa carrière.

"Vous savez il y a un endroit où tous les gens avec le plus grand potentiel sont rassemblés. Un seul endroit, au cimetière. Les gens me demandent toujours: Quel genre d'histoire veux-tu raconter Viola? Et je dis: exhumez ces corps. Exhumez ces histoires. Les histoires de gens qui ont eu de grands rêves mais ne les ont jamais vus réalisés. Les gens qui sont tombés amoureux et ont perdu..."

Viola Davis, déjà récompensée au SAG Award, aux Bafta et aux Golden Globes pour ce rôle, a remercié Stephen Henderson et Mykelti Williamson, qui jouent à ses côtés dans "Fences", et bien sûr "Oh Capitaine, mon Capitaine, Denzel Washington", qui a réalisé le film et où il lui donne la réplique.

Le comédien était en course pour la catégorie du meilleur acteur, remise plus tard dans la soirée.

Dans "Fences", marqué par de longs plans-séquences et des monologues-fleuves, Washington interprète Troy Maxson, un éboueur aigri, père de famille dur et mari infidèle dans l'Amérique raciste des années 1950. Viola Davis incarne Rose, son épouse blessée qui tente de protéger ses enfants.

À LIRE AUSSI:

» Une catastrophe évitée de peu en répétition aux Oscars

» Les stars portent un ruban bleu pour protester contre Donald Trump aux Oscars

» De parfaits inconnus surgissent à leur insu aux Oscars

» Les tenues préférées de la rédaction

» Toutes les tenues du tapis rouge très glamour

Pauvreté abjecte

"Je ne voulais pas jouer Rose comme quelqu'un qui est avalé par la vie, je voulais la montrer comme quelqu'un qui aime son mari et donner vraiment un portrait d'un mariage qui marche. C'est défectueux, comme tous les mariages, mais ça fonctionne", a-t-elle expliqué au Los Angeles Times.

Viola Davis est devenue une vedette internationale pour le personnage d'une domestique au coeur de l'Amérique sudiste et ségrégationniste dans "La Couleur des sentiments", qui lui avait valu une nomination aux Oscars en 2012.

"Peu importe que nous portions un uniforme de bonne ou une robe de soirée. Les gens me regardent et disent: +L'actrice afro-américaine Viola Davis+. C'est dommage. Le problème dépasse largement (les thèmes de) +La Couleur des sentiments+", avait-elle déclaré à l'époque.

En 2009, elle décrocha une première nomination avec "Doute", dans lequel elle interprète la mère d'un enfant victime présumée d'un prêtre pédophile.

Née en Caroline du Sud dans une famille de six enfants, d'un père entraîneur de chevaux et d'une mère femme de chambre, ouvrière, et militante des droits civiques, elle a dit avoir vécu "dans une pauvreté abjecte et le dysfonctionnement" lors de son enfance.

Après avoir acquis le goût du théâtre au lycée, elle décroche une bourse pour la prestigieuse Julliard School.

Sa carrière démarre à Broadway et dans des séries policières et judiciaires avant des débuts sur grand écran dans "Hors d'atteinte" (1998) et "Traffic" (2000), deux drames de Steven Soderbergh, puis "Antwone Fisher" (2002), de Denzel Washington.

On a pu la voir ensuite dans "Jeux de Pouvoir" avec Ben Affleck et "Mange, prie, aime" avec Julia Roberts, entre autres. L'an dernier, elle était apparue en agent du gouvernement américain dans le block-buster "Suicide Squad", et en agent du FBI dans "Hacker" en 2015.

Elle devrait tourner prochainement avec Steve McQueen ("12 Years a Slave").

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Oscars 2017 Red Carpet Photos