NOUVELLES

Menaces envers les Arabes: le «Joker» plaide coupable

23/02/2017 08:22 EST | Actualisé 23/02/2017 08:22 EST
Radio-Canada

Le Montréalais masqué, qui avait mis en ligne une vidéo dans laquelle il promettait de tuer un Arabe par semaine, en novembre 2015, a plaidé coupable à une accusation de menaces de mort. Jesse Pelletier a aussi présenté ses excuses au tribunal.

Un texte de Geneviève Garon

L'homme de 25 ans a voulu présenter sa vraie personnalité à la juge Lori Renée Weitzman. Exit le masque lugubre du « Joker » de Batman. Jeudi, au palais de justice de Montréal, Jesse Pelletier a affirmé qu'il regrettait sincèrement son erreur de 2015.

C'était quelques jours après les attentats de Paris, en novembre 2015. Sous l'effet de l'alcool et des drogues, Jesse Pelletier s'était « amusé » à produire une vidéo dans il apparaissait masqué, avec ce qui semblait être une arme à feu entre les mains.

Il racontait qu'un groupe d'individus et lui allaient « intervenir » à partir de la semaine prochaine, ajoutant qu'il y aurait des meurtres au Québec. Il promettait de tuer un Arabe par semaine.

Il a été accusé de menaces de mort à l'endroit de membres de la communauté arabe, d'incitation à la haine, d'avoir provoqué la peur chez la communauté arabe en faisant craindre des activités terroristes et d'utilisation d'une fausse arme à feu.

Plus d'un an après les faits, il a plaidé coupable à l'accusation de menaces de mort et a écopé d'un sursis de sentence de 2 ans.

Cela signifie que s'il respecte toutes ses conditions, il n'aura pas à passer du temps derrière les barreaux. Sa probation sera d'une durée de 18 mois et il devra réaliser 100 heures de travaux communautaires.

En outre, il lui est interdit d'intervenir directement ou indirectement sur les réseaux sociaux ou les sites de partage de vidéos. Il s'est engagé à poursuivre sa thérapie pour régler certains problèmes de santé mentale.

Jesse Pelletier a présenté ses excuses à la Cour et a affirmé être devenu « une meilleure personne » depuis son arrestation. Selon son avocate, Diane Chartier, il soutient ne plus avoir consommé depuis son arrestation.


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter