DIVERTISSEMENT

«Ça sent la coupe», «Tuktuq», «Miséricorde», les films à voir au RVCQ 2017

22/02/2017 09:57 EST | Actualisé 22/02/2017 09:58 EST
Les Films Seville

C’est parti, les 35es Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ) s’ouvrent aujourd’hui avec un programme réunissant 340 films, tous formats confondus. Plus qu’un événement de rattrapage des films québécois sortis en salle pendant l’année, la manifestation propose du 22 février au 4 mars plusieurs nouveautés. Suivez les choix du Huffington Post Québec.

 

TUKTUQ

Après À quelle heure le train pour nulle part, le comédien et réalisateur Robin Aubert poursuit son exploration des continents.Tuktuq raconte l’histoire d’un caméraman envoyé au Nunavik par le gouvernement afin de réaliser des images d’archives. Fasciné par les traditions et les coutumes des habitants du nord, l’homme réalise la fragilité des modes de vies mises à mal par l’exploitation minière.

 

ÇA SENT LA COUPE

Patrice Sauvé adapte au grand écran le roman de Matthieu Simard, récit sur le passage à l’âge adulte d’un jeune homme incarné par Louis-José Houde. L’humoriste incarne un accro du hockey dont la vie bascule lorsque sa blonde le quitte et que sa sœur revient dans le décor.

 

LE PRIX DU PARADIS

Plus d'un million de nos compatriotes font le voyage en Floride pendant l'hiver et les plus riches d'entre eux se retrouvent dans le camping Aztec. Regard intimiste sur ce regroupement des snowbirds aisés. Un documentaire signé Guillaume Sylvestre.

 

MISÉRICORDE 

En vacances au Québec, un Suisse découvre le corps sans vie d’un Amérindien de 13 ans. S’en suit une longue et douloureuse enquête où les secrets des uns se télescopent aux souvenirs des autres. Le cinéaste tessinois Fulvio Bernasconi propose un film tourné chez nous sur les relations toujours tendues entre autochtones et blancs.

 

BGL DE FANTAISIE

Ce documentaire de Benjamin Hogue offre un regard rétrospectif sur le travail prolifique et déroutant du collectif artistique québécois BGL. Une proposition aux allures de conte dans laquelle s’entremêlent humour, extravagance, onirisme et camaraderie.

 

YES

Sorte de road-movie documentaire, l’œuvre de Félix Rose et Éric Piccoli fait le portrait de deux québécois en terres écossaises.