POLITIQUE

Direction du NPD: Peter Julian fera campagne en s'opposant à Énergie Est

20/02/2017 06:44 EST | Actualisé 20/02/2017 06:44 EST
Chris Wattie / Reuters
New Democratic Party MP Peter Julian speaks during Question Period in the House of Commons on Parliament Hill in Ottawa February 16, 2012. REUTERS/Chris Wattie (CANADA - Tags: POLITICS)

Le député Peter Julian briguera la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD) en faisant ce que le chef sortant, Thomas Mulcair, n'a jamais fait pendant la dernière campagne électorale: en s'opposant clairement au projet d'oléoduc Énergie Est.

Le Britanno-Colombien lance lundi soir à Sherbrooke sa campagne au Québec en compagnie de quatre membres de la députation québécoise qui se sont ralliés à sa candidature: Pierre-Luc Dusseault, Robert Aubin, Brigitte Sansoucy et François Choquette.

Quelques heures avant de faire cette annonce, le député d'expérience parfaitement bilingue a confirmé en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne qu'il ferait campagne contre le projet énergétique de TransCanada.

Il a promis que s'il était élu chef, le parti fédéral s'opposerait à Énergie Est ainsi qu'à un autre projet d'oléoduc de la Colombie-Britannique, Kinder Morgan, auquel le gouvernement libéral a donné son feu vert en novembre dernier.

Le député estime qu'il est "impensable" de dire oui à ces infrastructures qui exporteraient des emplois au lieu d'en créer au pays, dont les risques de déversement mettraient en danger les cours d'eau et qui contribueraient par ailleurs à une croissance des émissions de gaz à effet de serre.

Pour le moment, Peter Julian est le seul candidat déclaré à la direction du NPD. Un débat est prévu le 12 mars prochain. Le successeur de Thomas Mulcair à la barre du parti, qui sera élu par vote préférentiel, sera connu au plus tard le 29 octobre 2017.

À VOIR AUSSI


Course au NPD: qui surveiller?


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter