NOUVELLES

Élections en Équateur: le militant Julian Assange pourrait être expulsé

19/02/2017 11:00 EST | Actualisé 19/02/2017 11:00 EST

Les Équatoriens sont appelés aux urnes et doivent choisir aujourd'hui entre Lenin Moreno, un candidat qui prône la poursuite du programme populiste du président Rafael Correa ou l'un des candidats plus conservateurs qui s'engagent à attaquer la corruption et à réduire les impôts pour stimuler l'économie chancelante.

Les sondages suggèrent que ce sera une élection serrée, sans aucun candidat susceptible de recueillir suffisamment de voix pour gagner le premier tour.

Mais un tiers des électeurs étaient jusqu'à récemment indécis alors que le charismatique Rafael Correa se prépare à se retirer de la politique.

Les résultats seront suivis de près en Amérique latine, où des dirigeants conservateurs en Argentine, au Brésil et au Pérou ont pris le pouvoir au cours des 18 derniers mois après la fin d'une vague de prospérité dans le secteur des matières premières, qui avait aider l'élection de gauchistes comme Rafael Correa.

L'élection suscite de l'intérêt à l'international, car plusieurs se demandent ce qu'il adviendra du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, après un changement de gouvernement, alors que le lanceur d'alerte vit toujours à l'ambassade de l'Équateur à Londres.

Le candidat du parti au pouvoir Lenin Moreno, qui est le successeur choisi par Rafael Correa, a indiqué qu'il continuera de soutenir Julian Assange.

Mais son principal adversaire, l'ancien banquier Guillermo Lasso, a indiqué dans une entrevue qu'il allait expulser le militant australien dans les 30 jours qui suivront son entrée en fonction.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter