Roman Polanski compte retourner aux États-Unis pour clore les poursuites d'adression sexuelle

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le réalisateur franco-polonais de 83 ans Roman Polanski veut retourner aux Etats-Unis pour mettre fin à l'affaire de viol d'une mineure qui le poursuit depuis 40 ans, à condition d'avoir la garantie qu'il ne serait pas incarcéré, selon son avocat jeudi.

L'avocat du cinéaste veut faire appliquer un accord amiable mentionné dans un document sous scellé. Si l'accord est reconnu, "Roman peut venir à Los Angeles et au tribunal sans craindre d'être détenu", souligne Harland Braun, dans une lettre au tribunal reçue par l'AFP.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Roman Polanski
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction