NOUVELLES

Un cinquième des milléniaux n'a jamais mangé de Big Mac

23/01/2017 06:08 EST | Actualisé 23/01/2017 09:46 EST

Comme il continue de perdre du terrain par rapport aux autres joueurs en restauration rapide et marchands de café, McDonald’s a besoin plus que jamais d’un McMiracle.

Pendant un certain temps, la solution miracle semblait le petit-déjeuner servi 24h sur 24, qui s’est avéré être un succès du côté des États-Unis, et qui est maintenant en phase d’essai au Canada.

Mais les Œufs McMuffins pour le souper ne seront probablement pas suffisants pour rattraper le manque à gagner. Lundi, la compagnie a signalé une baisse de 1,8 % des ventes dans les établissements établis chez nos voisins du Sud au dernier trimestre de 2016.

steve easterbrook mcdonalds Le PDG de McDo Steve Easterbrook (Photo: Hannelore Foerster/Getty Images)

Comme certains observateurs l’ont remarqué, McDonald’s n’enregistre pas un boom semblable à celui obtenu par les autres chaînes de restauration rapide avec leurs nouveaux produits.

Et le déclin du géant de la restauration risque d’avoir des impacts importants sur le menu. Selon une recherche internet de l’entreprise rendue publique par Bloomberg, seul un cinquième des millénaux a déjà essayé un Big Mac. C’est un signe clair que les goûts dans la restauration rapide changent et que McDonald’s n’a pas suivi la tendance.

«Nous sommes sur la bonne voie alors que nous poursuivons notre objectif d’être reconnu par nos clients comme une compagnie de hamburger moderne et progressive»
Steve Easterbrook, PDG de McDonald’s

Ce n’est certainement pas à cause d’un manque d’effort. La société a annoncé la semaine dernière deux nouvelles versions de son légendaire Big Mac : Le Mac Junior, une version petite du sandwich avec deux tranches de pain plutôt que trois dans le traditionnel ainsi que le Grand Mac, une version extra-large. Au Canada, on a aussi droit à la version Big Mac avec bacon.

En plus d’élargir les options de son menu, la compagnie au M jaune travaille à séduire la jeune génération qui est plus soucieuse de sa santé et de l’éthique animale.

McDo a, entre autres, annoncé qu’il ne servira que du poulet élevé sans antibiotique et prévoit à long terme utiliser des œufs de poules élevées en liberté.

«Je suis convaincu que nous sommes sur la bonne voie alors que nous poursuivons notre objectif d’être reconnu par nos clients comme une compagnie de hamburger moderne et progressive», a déclaré le chef de la direction dans un communiqué accompagné des derniers résultats financiers.

grand mac mcdonalds (Image: Mcdonalds.com)

Mais il y a eu quelques revers. La division canadienne de McDonald's a été critiquée après avoir annoncé que sa gamme de produits ne serait plus certifiée sans arachides, en raison de la mise en marché du McFlurry à la barre chocolatée Skor.

Certains observateurs ont donc affirmé que l’entreprise pourrait en souffrir.

Pour l’ensemble de l’année 2016, le chiffre d’affaires mondial ajusté a dégringolé de 3 %, atteignant 6,03 milliards de dollars, ce qui est tout de même un peu mieux que ce que les analystes avaient prévu. Les gains d’efficience l’ont aidé à obtenir plus de profits : les bénéfices ont augmenté de 10 % pour atteindre 1,44$ par action pour l’année.

Jusqu’à présent, les analystes sont positifs sur les nouveaux Big Mac. David Palmer de RBC a déclaré qu’il s’attend à ce que les ventes croissent aux États-Unis en 2017, grâce à la variété accrue des options sur le menu.

Les nouveaux Big Mac sont «une bonne idée, parce que les clients continuent à dire qu’ils veulent plus de choix, surtout en termes de portion, a affirmé à Bloomberg l’analyse du groupe de restauration NPD, Hillie Riggs. Si cela fonctionne, ça aura beaucoup d’impact sur ce que McDonald’s pourrait essayer dans le futur.»

Avec The Associated Press

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

20 plats de McDonald's que vous ne trouverez pas au Québec