BIEN-ÊTRE

Karl Lagerfeld et Ralph Lauren pourraient habiller Melania Trump pour l'investiture de son mari

19/01/2017 12:11 EST | Actualisé 19/01/2017 12:11 EST

Qui va habiller Melania Trump vendredi 20 janvier pour l'investiture de son mari président désigné? Les rumeurs vont bon train. On connaît la liste des créateurs qui ont clairement marqué leur opposition, mais alors qui l'habillera? Telle est la question.

Selon le WWD, Karl Lagerfeld et Ralph Lauren signeraient les tenues que portera la future première dame. Un duo de choc si tel est le cas qui devrait clairement assurer un style impeccable à la femme du 45e président des États-Unis. La réponse demain.

Les créateurs qui refusent d'habiller la future première dame

La Française Sophie Theallet, New-Yorkaise d'adoption, a été la première, mi-novembre, à dire qu'elle n'habillerait pas Melania Trump, en réaction à "la rhétorique raciste, sexiste et xénophobe utilisée par la campagne présidentielle de son mari".

D'autres ont suivi, principalement Marc Jacobs, Derek Lam, Phillip Lim et Christian Siriano.

"Personnellement, je préfère consacrer mon énergie à aider ceux qui vont être victimes de Trump et de ses supporteurs", a déclaré Marc Jacobs.

Pour d'autres, ce n'est pas un problème

"Melania mérite le respect dont ont bénéficié les autres Premières dames", a fait valoir à l'inverse Diane von Furstenberg, couturière, mais aussi présidente du très influent syndicat américain de la mode (CFDA).

"Notre rôle, dans le monde de la mode, est de promouvoir la beauté, l'ouverture et la diversité", a-t-elle confié au site Women's Wear Daily.

Tommy Hilfiger, Calvin Klein, Carolina Herrera, Zac Posen et Thom Browne se sont également dits prêts à habiller Melania Trump.

"Elle s'habille très bien seule, je n'ai rien de mal à dire sur elle", a déclaré le couturier français Jean-Paul Gaultier, pour qui "ce n'est pas une question de politique".

Les choix de Melania

En outre, ses choix se portent presque systématiquement sur des créateurs européens: des grands noms comme Gucci, dont elle a porté un ensemble fuchsia lors du premier débat entre Donald Trump et Hillary Clinton, Balmain ou Dolce & Gabbana, mais aussi la Serbe Roksanda Ilincic ou la Néo-Zélandaise, Britannique d'adoption, Emilia Wickstead.

Son mari partage d'ailleurs ce goût pour la couture européenne, lui qui affectionne les costumes de l'italien Brioni.

De manière générale, Melania Trump "semble aborder la question sur un plan purement esthétique" et "ne pas se préoccuper vraiment du designer", observe Christine Logothetis.

Le visage inchangé de Melania Trump