NOUVELLES

Après le fentanyl, le «shatter» fait son apparition à Winnipeg

19/01/2017 04:04 EST | Actualisé 19/01/2017 04:06 EST
Radio-Canada

Un homme de 23 ans a été condamné à 18 mois de détention à domicile et doit payer une amende de 464 $ pour avoir fait le trafic du « shatter », une drogue puissante qui ressemble à une plaque de caramel.

La drogue est obtenue par l'extraction du THC, l'ingrédient chimique actif du cannabis. Le consommateur en brise un morceau avant de le chauffer et d'inhaler la fumée.

Sa concentration en THC peut aller jusqu'à 90 %, alors que celle de la marijuana traditionnelle en contient entre 5 % à 20 %. Elle procure ainsi un effet beaucoup plus puissant que la marijuana.

Dans son jugement de douze pages, le juge Kael McKenzie indique qu'il s'agit d'une drogue que le Service de police de Winnipeg commence à remarquer dans les rues de la capitale manitobaine.

Le juge justifie une peine sévère, car le shatter est plus dangereux que la marijuana. Le procureur de la Couronne Haley Hrymak avait demandé à la cour d'infliger à l'accusé une peine de deux ans de prison alors que l'avocate de la défense a plaidé pour une probation sous surveillance.

L'élaboration du « shatter » se fait dans des laboratoires clandestins et nécessite l'utilisation de solvants et de produits explosifs comme le butane, qui ne peut être entreposé que sous pression.


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter