NOUVELLES

Mexique : une fusillade dans un collège fait plusieurs blessés graves

18/01/2017 10:47 EST | Actualisé 18/01/2017 10:47 EST
JULIO CESAR AGUILAR via Getty Images
Forensic personnel arrives at a high school where a student opened fire on his classmates in Monterrey, Mexico, on January 18, 2017. A high school student shot his teammates at a college in Monterrey, an industrial city in northeastern Mexico, in an unprecedented event that left five people injured, including the assailant who attempted suicide, authorities in the state of Nuevo Leon reported. / AFP / Julio Cesar AGUILAR (Photo credit should read JULIO CESAR AGUILAR/AFP/Getty Images)

CORRECTION

Une version précédente de cet article faisait état de trois morts et de cinq blessés. Les autorités mexicaines ont depuis révisé leur bilan, faisant état de trois blessés graves. Il n'y aurait aucune mort de confirmée.

 

Un collégien a ouvert le feu mercredi au Mexique sur ses camarades avant de suicider, faisant quatre blessés dont trois graves dans un établissement de Monterrey (nord), ont annoncé les autorités.

"Un mineur est entré armé et a tiré sur plusieurs de ses camarades", selon Oscar Aboytes, porte-parole de la Protection civile de l'Etat de Nuevo Leon. L'adolescent âgé de 15 ans a ensuite retourné l'arme contre lui et a succombé à ses blessures quelques heures plus tard.

Trois des blessés, deux élèves et une professeure, "sont en danger, en grave danger", selon le porte-parole de la sécurité de l'Etat de Nuevo Leon, Aldo Fasci.

Le responsable a diffusé en milieu de journée la liste des victimes : "Ana Cecilia Diaz Ramos, blessée à la tête, 14 ans; l'agresseur Federico Guevara Elizondo, 15 ans, blessé à la bouche et à la tête (et décédé depuis); la professeure Cecilia Cristina Solis, de 24 ans, blessée à la tête; Luis Fernando Ramirez, 14 ans, blessé à la tête et Manuel Chavez, âgé de 15 ans, qui est blessé au bras et hors de danger" selon M. Fasci.

Il s'agit d'une "situation inédite, ce n'était jamais arrivé", a ajouté ce porte-parole.

Dans un premier temps, les autorités mexicaines avaient fait état de trois morts sur la foi d'informations fournies par l'établissement, avant d'annoncer que les victimes n'étaient pas décédées mais dans un état grave.

Selon les autorités, l'agresseur, élève du collège, était suivi psychologiquement pour une dépression. Il est parvenu à pénétrer dans le collège avec une arme de poing de calibre 22.

Une vidéo montre "le mineur sortir une arme, tirer sur la maîtresse et un autre adolescent", selon lui. "On le voit ensuite viser d'autres élèves avant de se tirer" dessus, a ajouté M. Fasci. Les motivations du tireur sont pour l'heure inconnues.

"En tant que père de famille et Président, ce qui s'est passé dans un collège de Monterrey me fait très mal", a écrit sur Twitter le chef de l'Etat mexicain Enrique Peña Nieto, qui s'est ensuite solidarisé avec les victimes.

Les fusillades dans les écoles et universités, comme celles qui ont régulièrement lieu aux États-Unis, sont un phénomène relativement rare au Mexique.

Ce drame intervient au lendemain de l'attaque par des hommes armés des bureaux du procureur de l'Etat de Quintana Roo dans la ville très touristique de Cancun (est), au cours de laquelle ont péri trois assaillants et un policier.

La veille, une fusillade avait fait cinq morts, dont trois étrangers, et 15 blessés dans une discothèque de Playa del Carmen, à 70 km au sud de Cancun.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter