POLITIQUE

Détournement de fonds au PQ? Les élus veulent des enquêtes

13/01/2017 12:31 EST | Actualisé 13/01/2017 12:31 EST
PC

Libéraux, caquistes et solidaires joignent leur voix pour accuser l'opposition péquiste de détourner des fonds publics, en utilisant à des fins partisanes du personnel rémunéré par l'Assemblée nationale.

Ils ont demandé conjointement, vendredi, au Commissaire à l'éthique et au Bureau de l'Assemblée nationale (BAN) de mener des enquêtes, afin de faire toute la lumière sur les fonctions réelles des employés faisant partie de l'équipe de la whip en chef de l'opposition officielle, la députée péquiste Carole Poirier.

L'aile parlementaire péquiste a réagi par voie de communiqué, en niant les allégations formulées par les autres partis et en affirmant respecter toutes les règles en vigueur à l'Assemblée nationale reliées à l'embauche du personnel.

Le Journal de Québec révélait vendredi que 12 personnes avaient été embauchées pour seconder Mme Poirier. Toutes sont rémunérées par l'Assemblée nationale, donc avec des fonds publics, mais cinq d'entre elles, des agents de liaison, seraient en fait affectées à du travail partisan, loin du parlement.

Déjà publié sur Le HuffPost:


Les citations politiques de l'année 2016


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter