BIEN-ÊTRE

Un père renvoyé pour avoir assisté à la naissance de son fils

10/01/2017 09:23 EST | Actualisé 10/01/2017 09:23 EST
Sara Persechino/Twitter

Un père du New Hampshire a perdu son emploi après avoir manqué une journée de travail pour assister à la naissance de son fils.

Lamar Austin avait un contrat de 90 jours avec la firme de sécurité Salerno Protective Services.

Le père de 30 ans, qui devait être sur appel 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 durant cette période, n’a pas pu être à son poste les 30 et 31 décembre dernier, car sa femme Lindsay est entrée en salle d’accouchement le vendredi soir.

Le couple a accueilli son fils Cainan le 1er janvier, mais une heure après le début de la Nouvelle année, Austin a reçu un message texte de son employeur l’informant que la compagnie mettait fin à son contrat.

Selon le Concord Monitor, la compagnie était en droit de renvoyer Austin, car dans l’état du New Hampshire, un employeur peut mettre un terme au contrat d’un employé pour n’importe quelle raison.

«Ça n’a pas été facile, mais je devais choisir entre mon travail et ma famille, et je vais toujours choisir ma famille en premier», confie Lamar Austin.

Après la publication de l’article, Sara Persechino, une mère de deux enfants touchée par cette histoire, a débuté une campagne de sociofinancement sur Go Fund Me pour venir en aide à Lamar et sa famille.

«Personne ne devrait avoir à choisir entre sa famille et son emploi. Accueillir un enfant devrait être un temps de réjouissance», écrit Persechino.

Depuis, l’histoire de Lamar Austin est devenue virale et il a reçu trois offres d’emploi ainsi qu’une offre de stage, rapporte The Telegraph.

«Parfois, vous perdez quelque chose, mais vous trouvez quelque chose d’encore mieux par la suite», relativise Austin.

À voir également :

24 des plus belles photos d’accouchement de 2016

Cet article initialement publié par Isabelle Khoo sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.