NOUVELLES

Avant ses adieux, Obama insiste sur la nécessité de travailler ensemble

07/01/2017 10:40 EST | Actualisé 07/01/2017 10:41 EST
Pool via Getty Images
WASHINGTON, DC - JANUARY 06: U.S. President Barack Obama is interviewed by Vox at the Blair House on January 6, 2017 in Washington, DC. The president discussed the future of Obamacare during a livestreamed broadcast. (Photo by Ron Sachs-Pool/Getty Images)

Barack Obama a insisté samedi sur l'importance pour les gens ordinaires de travailler ensemble pour changer les choses, quelques jours avant son discours d'adieu qu'il prononcera mardi à Chicago.

"Le fil conducteur de ma carrière a été cette notion que quand des gens ordinaires s'impliquent, s'engagent et oeuvrent ensemble dans un effort collectif, les choses changent pour le meilleur", a dit le président américain à l'occasion de son allocution hebdomadaire.

M. Obama a invité ses compatriotes à se rappeler que la longue histoire de l'Amérique est "parfois ponctuée d'épreuves, mais cette histoire est au final écrite par des générations de citoyens qui d'une manière ou d'une autre ont travaillé ensemble, sans fanfare, pour parfaire notre union".

Le 44e président américain, qui va céder sa place à Donald Trump le 20 janvier, a rappelé quelques réussites de ses deux mandats à la tête du pays, dont les progrès en termes d'assurances santé, le retour de nombreux soldats américains qui étaient déployés Afghanistan et en Irak, l'accord sur le nucléaire iranien ou l'accord sur le climat négocié lors de la COP21 à Paris.

Cependant, "notre travail n'est pas, et ne sera jamais, achevé. C'est un impératif de citoyenneté, l'idée qu'avec du travail, les gens qui aiment leur pays peuvent le changer".

Barack Obama, né à Hawaï, a par ailleurs expliqué pourquoi il avait choisi Chicago pour prononcer son discours d'adieu: "Ce n'est pas seulement parce que c'est ma ville, où j'ai rencontré ma femme et où nous avons commencé notre famille, mais c'est aussi parce que c'est là-bas que ma carrière publique a débuté".

Selon la Maison Blanche ce sera la première fois qu'un président retourne dans sa ville pour prononcer son discours d'adieu.


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter