NOUVELLES

Attentat d'Istanbul: une vidéo du tueur émerge

03/01/2017 10:14 EST | Actualisé 03/01/2017 10:14 EST

Des images diffusées mardi par la presse officielle turque montrent un homme qui serait l'auteur de la tuerie qui a fait 39 morts, dont une Canadienne, dans une boîte de nuit d'Istanbul le soir du Nouvel An.

La vidéo montre le suspect faisant le tour de la place Taksim, la place publique la plus célèbre d'Istanbul. La caméra ne quitte jamais le visage de l'homme, qui ne sourit jamais. La vidéo de 44 secondes a été diffusée par la télévision publique Anadolu et par d'autres médias.

On ne sait pas si les images ont été tournées avant ou après le massacre ni comment elles ont été obtenues.

assaillant istanbul

Le tireur fait toujours l'objet d'une chasse à l'homme intense. Les responsables turcs ont nié que les informations tirées d'un passeport kirghize et publiées par les médias soient celles du suspect.

Daech (le groupe armé État islamique) a revendiqué l'attentat, qui aurait été perpétré par un "soldat du califat" en réplique aux opérations militaires turques contre le groupe dans le nord de la Syrie.

Une quinzaine de personnes ont été arrêtées relativement à cette attaque. L'agence de presse Anadolu rapporte mardi que deux étrangers ont été épinglés à l'aéroport international d'Istanbul, à la gare des départs internationaux.

Le quotidien Hurriyet indique que la femme identifiée comme étant l'épouse du suspect a déclaré à la police ne pas avoir su que son mari était membre de Daech.

La presse turque rapporte que l'homme, sa femme et ses enfants sont arrivés à Istanbul depuis le Kirghizistan le 20 novembre. Ils se sont ensuite rendus à Ankara, puis à Konya, où ils ont loué un appartement. Hurriyet dit que le tireur est revenu à Istanbul le 29 décembre.

Des médias turcs affirmaient lundi que le suspect pourrait être membre de la cellule qui a attaqué l'aéroport Atatürk d'Istanbul en juin, faisant 45 morts.

Le tireur a abattu un policier et un autre homme à l'extérieur de la boîte de nuit Reina, tôt le 1er janvier 2017, avant d'ouvrir le feu contre les quelque 600 personnes qui se trouvaient à l'intérieur. Près des deux tiers des victimes sont des étrangers, dont plusieurs qui provenaient du Moyen-Orient.

La victime canadienne est Alaa Al-Muhandis, une femme de 39 ans qui résidait à Milton, en Ontario, et qui était mère de deux enfants.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter