NOUVELLES

Un total de 93 journalistes ont été tués dans le monde en 2016

30/12/2016 08:58 EST | Actualisé 30/12/2016 08:58 EST
Reuters Photographer / Reuters
Two senior representatives from Belgium's two biggest journalists' trade unions Philippe Leruth (R) of AGJPB and Luc Standaert (C) of AJPB together with freelance photographer Peter-Vincent Schuld (L) hold a news conference in Brussels on July 5 following clashes by demonstrators against audio-visual journalists at a farm protest on Sunday in Brussels. Journalists expressed their outrage after journalist and photographers and their equipment were attacked during the demo and deplored the fact that rioters had singled the press out as a target for indiscriminate violence. BEN/APO/WS

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) affirme que 93 journalistes et membres des médias ont été tués dans des attaques ciblées, par bombe ou par balle, en 2016.

Vingt-neuf autres sont morts dans deux écrasements d'avion.

La FIJ a précisé dans son rapport annuel, publié vendredi, que le nombre était en baisse, puisqu'il s'élevait à 112 en 2015. C'est en Irak que l'on a dénombré le plus grand nombre de journalistes tués, avec 15, devant l'Afghanistan (13) et le Mexique (11).

Malgré la légère baisse des violences à l'endroit des journalistes, le président de la FIJ, Philippe Leruth, a souligné que les statistiques ne "laissent que peu de place au réconfort et à l'espoir de voir la fin de la crise de sécurité actuelle dans les médias".

Vingt journalistes brésiliens sont morts dans un écrasement d'avion en Colombie et neuf employés des médias russes ont perdu la vie alors qu'ils étaient en route pour la Syrie.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter