NOUVELLES

Les policiers interpellent 4 personnes aux abords de la polyvalente Deux-Montagnes

20/12/2016 03:20 EST | Actualisé 20/12/2016 03:55 EST
Brian Stablyk via Getty Images

Après avoir été confinés à l'intérieur de la polyvalente Deux-Montagnes, les élèves ont pu reprendre leurs activités normales mardi, après que les policiers eurent arrêté quatre personnes devant l'établissement. Les forces de l'ordre ont mené cette opération après qu'une menace eut été proférée sur les réseaux sociaux, contre un élève de cette école secondaire.

La Commission scolaire de la Seigneurie-des Mille-Îles assure qu'en aucun temps la sécurité des élèves n'a été compromise durant cette opération policière. Aucune arme n'a été saisie par les policiers.

Toute l'histoire a débuté quand un élève de l'école a reçu une menace sur l'application Snapchat, provenant d'un individu de Laval. L'adolescent a alerté les policiers qui se sont postés devant l'école.

La direction de l'école a verrouillé les portes à la fin de l'avant-midi, obligeant élèves et professeurs à demeurer à l'intérieur. Les élèves qui étaient sortis à l'heure du dîner n'ont pu réintégrer leur salle de classe au retour.

Sur son site Internet, la Commission scolaire affirme avoir confiné les élèves « à la demande du service de police, par mesure préventive ».

Les policiers sont passés à l'action quand quatre individus sont arrivés devant l'école, à bord d'un taxi Uber. Ils les ont arrêtés et les ont emmenés au poste de police, afin de les interroger.

La vie à la polyvalente Deux-Montagnes a maintenant repris son cours normal.

Avec les informations de Francis Labbé