DIVERTISSEMENT

Une montagne d'activités culturelles pour se mettre dans l'esprit de Noël

09/12/2016 01:52 EST | Actualisé 09/12/2016 01:55 EST

Les vacances de Noël approchent. D’ici là, entre deux séances de magasinage, vous aurez peut-être besoin de décrocher le temps de quelques heures. Si vous avez envie de vous amuser et de passer du bon temps avec les vôtres, une montagne d’activités s’offrent à vous, à Montréal et dans les environs. Nous en avons recensé quelques-unes.

Les Petits Violons

Pour découvrir les talents de jeunes virtuoses, c’est pour le concert des Petits Violons qu’il faut opter. En activité depuis 1965, basé dans le Mile-End depuis 2010, l’ensemble de l’école du même nom, dirigé par Marie-Claire Cousineau, initie les enfants aux rudiments du violon, pour que ceux-ci puissent ensuite envoûter le public à coups d’archets sur des classiques. Au programme cette année, la Suite Saint-Paul, de Gustav Holst, le Concerto Opus 1 no 6 de Pietro Locatelli, ainsi que des airs traditionnels et folkloriques du temps des Fêtes. Le 18 décembre, à 16h, à l’Église Saint-Pierre-Apôtre (1201 de la Visitation, coin René-Lévesque).

La montagne secrète au cœur du Plateau

Les magnifiques livres-disques pour enfants de la série La montagne secrète se transposent sur scène pour une troisième année consécutive en décembre, pour festoyer avec les familles tout en mettant en valeur le patrimoine de la chanson québécoise. En 2016, Ariane Moffatt, Bïa, Mara Tremblay, Jorane, Gaële, Geneviève Bilodeau, Yves Lambert, Pierre Flynn, Catherine Major, Paul Kunigis, Thomas Hellman et Annick Brémault se donnent la main le temps d’un spectacle enchanteur, où on plongera dans les mots et les airs de Félix Leclerc, Joseph Beaulieu, La Bolduc, Gilles Vigneault, Claude Léveillée et Lionel Daunais. Tout ça, dans le cadre enchanteur du Parc Lafontaine sous la neige. Les 10 et 11 décembre, à 11h et 14h, au Centre culturel Calixa-Lavallée.

Les aventures d’Alfred

Le Musée McCord ramène son habituel concept destiné aux tout-petits. Après L’île aux jouets en 2014 et Le cirque de Monsieur Lapin en 2015, les bouts de choux de 4 à 9 ans s’amuseront cette année dans Les aventures d’Alfred, un conte écrit et mis en musique par l’auteure et musicienne Suzanne De Serres, à partir d’une cinquantaine de joujoux colorés et ludiques de la collection du Musée McCord. On y fait la connaissance d’Alfred, attachant ourson dont la vie se retrouve bouleversée lorsque le papa de William - son jeune propriétaire -, décide de balancer tous les jouets de son fils dans les poubelles. Jeux d’ombres et lumières fignolés par LightFactor, extraits musicaux livrés par l’ensemble I Musici, narration ambiante en français et en anglais (en alternance aux 45 minutes), Les aventures d’Alfred constitueront une expérience immersive intéressante pour toute la famille. Divers ateliers et activités liés à cette exposition centrale sont aussi au menu. Et, pendant que les gamins s’éclatent avec Alfred, les parents peuvent aller jeter un coup d’œil à l’installation William Notman, photographe visionnaire, en place jusqu’en mars 2017, commémorant l’œuvre du premier photographe canadien de réputation internationale, érigée dans la foulée des festivités du 375e anniversaire de Montréal. Jusqu’en mars 2017, au Musée McCord.

Quand les lutins s’en mêlent

Les désormais incontournables lutins sont déjà arrivés dans plusieurs chaumières québécoises et orchestrent de savoureux tours pendables, mais ils sont également les vedettes de l’attraction immersive gratuite Quand les lutins s’en mêlent, à la Place des Arts. Le conteur Simon Gauthier a imaginé une histoire qui nous entraîne dans un village d’antan, dans lequel les visiteurs déambuleront au milieu des tableaux conçus de créations de papier, de bois et de carton. S’y éclatent des lutins espiègles déterminés à «faire la vie dure» au pâtissier Oziaz et à s’immiscer dans tous ses desserts! Les petits et grands qui entreront dans le jeu devront toucher, s’impliquer et participer à la scénographie signée par le studio La Camaraderie, au son des musiques de Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs (et leurs mélodies aux titres rigolos tels Le reel du petit bonhomme, Marche funèbre d’une marionnette et Le coucou). Le parcours de Quand les lutins s’en mêlent s’achève avec un atelier de confection de biscuits… qui, on l’espère, ne seront pas dévorés par les lutins coquins. Jusqu’au 8 janvier, de 9h à 23h, à l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts.

20 spectacles à offrir en cadeaux de Noël


Noël à Centropolis

À Laval, on n’a pas attendu que l’ex-maire Gilles Vaillancourt soit incarcéré pour lancer les festivités. Depuis la fin novembre, le marché de sapins, la patinoire réfrigérée, les prestations musicales, les lectures de contes, les animations pour les bambins et les gobelets de chocolat chaud répandent la joie quotidiennement. Quelques rendez-vous spéciaux sont prévus, comme l’interprétation en humour des cantiques de Noël du trio Les Caroles de Noël (10 décembre) et le passage du groupe Kit 4, qui voyage d’un univers musical à l’autre, de Michael Jackson aux classiques du jazz. Jusqu’au 23 décembre, sept jours par semaine, au Centropolis de Laval.

Surprises dans les cabanons

Sur l’autre rive de Montréal, à Brossard, les Cabanons d’hiver se sont érigés il y a quelques jours, au Quartier Dix30. Dans ces petites cabanes brillantes se trouvent de jolies trouvailles particulières, conçues par des paires de mains agiles, à glisser sous l’arbre de Noël pour gâter votre entourage: sacs à dos, casse-noisettes, créations de laine, coussins, peluches, portefeuilles, produits alimentaires, cidres, etc. Denis Gagnon, Olicorno, AlpaAdore, Velvet Moustache, Dick Walsh, Rémi Racine et Joffrey Dumas, entre autres, sont au nombre des artistes et bannières à l’honneur aux Cabanons d’hiver. Entre deux achats, on peut jeter un œil aux prestations d’arts visuels en direct. Tous les week-ends, jusqu’au 24 décembre, au Quartier Dix30 (au Square, sur l’Avenue des Lumières et à la Place Extasia).

Le père Noël dans tous ses états

Au Musée Stewart, le père Noël ne fait pas que scander «Ho! Ho! Ho!» et écouter les requêtes des chérubins : il joue de la musique, fait du ski, conduit une voiturette de golf, etc. C’est que, pour une quatrième année, l’établissement de l’île Sainte-Hélène propose son exposition Les pères Noël débarquent au Musée Stewart, qui exhibe une trentaine de figurines du célèbre personnage à la barbe blanche, le montrant dans toutes sortes d’états. L’un des éléments centraux de cette grande mise en scène est le château de poupées illuminé. Bricolages, jeu de piste, lecture de contes, visionnement de court-métrages et concours divers viennent compléter la proposition, où l’accès est complètement gratuit. Jusqu’au 8 janvier 2017, au Musée Stewart.

Noël en plein air

C’est un festival qui égaie l’hiver des Montréalais depuis bientôt 25 ans. Noël dans le parc, c’est trois lieux de rendez-vous (place Émilie-Gamelin, parc des Compagnons de Saint-Laurent et parc Lahaie), qui s’embrasent avec des spectacles et des animations gratuites pendant presque tout le mois de décembre. En toute simplicité, on se rassemble pour célébrer dans le froid, mais on ne grelotte pas, puisqu’on peut se réchauffer près du feu. Marches aux flambeaux, personnages et mascottes rigolos, présence du père Noël, enclos de moutons, tours de carrioles, boissons chaudes, saucisses et guimauves à griller : tout y est pour vivre un moment magique sans flafla. Alaclair Ensemble, Philippe Brach, Lydia Képinski, Le Couleur, Jason Bajada, Karim Ouellet, Les Petites Tounes, Frédérick DeGrandpré, Mon Doux Saigneur, Antoine Corriveau, Antoine Gratton, Mara Tremblay et quantité d’autres artistes doivent encore s’y produire. Jusqu’au 25 décembre.

LIRE AUSSI:

» 50 excellentes idées cadeaux à moins de 20 $

» Voici l'horaire de Ciné-Cadeau 2016 à Télé-Québec et la programmation du temps des Fêtes

Guide cadeaux beauté: 10 parfums pour elle à offrir pour Noël

» Les meilleures chansons pour un Noël 100% québécois

» 20 spectacles à offrir en cadeaux de Noël

Des voix, des mages

Bruno Pelletier, Corneliu Montano et Guy Nadon, portés par l’orchestre symphonique et le chœur de l’école Joseph-François-Perrault, sous la direction d’Éric Levasseur, reviennent en arrière, à l’époque du Moyen-Âge, dans Les Mages. Au cœur de ce récit somptueux? Un précieux cahier fondé sur un écrit araméen, lequel révèle l’existence d’un mystérieux monastère. Si rendu public, le document pourrait bouleverser l’équilibre des forces dans une région du monde toujours troublée. La missive était jusqu’ici restée cachée, mais le jour est peut-être venu de révéler à l’humanité le message de paix et de concorde qu’elle contient.

Les mages est une idée originale de Dom Minier, moine à l’Abbaye Saint-Benoit-du-Lac, diplômé en théologie, biochimie et microbiologie, qui a étudié le chant grégorien et membre de la Schola grégorienne de l’Abbaye. La mise en scène des tableaux, signée Lou Arteau, repose entre autres sur des projections et la narration en direct de cette grande épopée, qu’accompagneront 65 musiciens et 120 choristes. Les Mages permettra notamment à la fondation de l’école Joseph-François-Perrault d’amasser des fonds pour doter l’institution de nouveaux équipements. Pour une sortie différente et riche de culture. Les 16, 17, 20, 21 et 22 décembre, à 14h30 ou 19h30, à la Basilique de Montréal.

Virée au Village

La meilleure façon de s’assurer d’être dans les bonnes grâces du père Noël, c’est sûrement d’aller lui rendre visite chez lui, au Village du père Noël, dans les Laurentides. Toutes les attractions qui font la joie des bambins de 2 à 8 ans en été sont présentement adaptées aux réalités de l’hiver, et les petits visiteurs s’en donneront ainsi à cœur joie dans la maison dans les arbres, le sapin de cordes, les tyroliennes, les sentiers d’hébertisme, la patinoire, la glissade géante et les trottinettes des neiges. Les apprentis lutins pourront en outre s’entraîner au mur d’escalade de 24 pieds, en forme de cheminée. Ils frayeront également avec plaisir avec les animaux de la ferme. Des aires de pique-nique chauffées sont à la disposition des jeunes et des parents qui ont besoin de se reposer et, bien sûr, le «vrai» père Noël est sur place pour noter les demandes de ses petits amis. Les 10 et 11 décembre, et du 17 décembre au 8 janvier (sauf le 25 janvier, le père Noël devant alors distribuer les cadeaux!), de 10h à 17h, à Val-David.

On peut aussi…

- Aller voir le classique du temps des Fêtes, le ballet Casse-Noisette, à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts (du 10 au 30 décembre) ou, en version plus minimaliste, au Théâtre Prospero (les 17, 18, 28 et 29 décembre).

- Aller applaudir une autre valeur sûre, Décembre, production de Québec Issime, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, du 9 au 30 décembre.

- Aller faire un tour à l’Espace pour la vie (regroupant l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium), où les expositions spéciales Sous les palmiers et les bananiers, Nous sommes des étoiles, Un jour sur Mars et Les insectes en hiver sont à l’affiche pendant les Fêtes, et où les tout-petits s’amuseront avec le spectacle de marionnettes Le grand jour de Capy et les activités Becquer Bobos et Le Noël des animaux.

- Emmener les bouts de choux de 2 à 5 ans au Théâtre Outremont, où Ça, une histoire féérique racontée par la comédienne Milva Ménard, dans laquelle suces, poussettes, bassinettes, doudous, toutous et autres objets de chambres d’enfants, prennent vie et leur fera voir leur réalité d’un autre œil (22, 23, 27, 28, 29 et 30 décembre). Ou encore, les entraîner aux spectacles de Nicolas Noël (17 décembre, Salle Pierre-Mercure), d’Ari Cui Cui (17 décembre, Olympia) ou de Toupie et Binou (22 décembre au 3 janvier, Salle Pierre-Mercure).

- Aller fouiner au Salon des métiers d’art, à la Place Bonaventure, où brille chaque année le talent des créateurs québécois, et où on peut dénicher mille cadeaux originaux (du 8 au 18 décembre).

- Aller faire le bilan en chansons de l’aventure La voix junior au Centre Vidéotron (10 décembre) et au Centre Bell (18 décembre) avec tous les jeunes participants qui ont pris part à l’aventure, même ceux qui ont été refusés aux auditions à l’aveugle, et leurs coachs.

- Aller arpenter le Grand Marché de Noël de Montréal à la Place des Arts, où trônent une multitude de kiosques sympathiques d’artisans et d’entreprises (jusqu’au 24 décembre).

- Aller admirer le Grand sapin de Sainte-Justine et y acheter une lumière pour contribuer à améliorer le sort des enfants malades (jusqu’au 15 décembre).

- Aller s’enivrer concert Noël chez Charpentier, à l’Église Saint-Léon de Westmount, où les musiciens du Studio de musique ancienne de Montréal et Clavecin en concert, entourés d’une vingtaine d’instrumentistes, revisiteront les airs de Noël du compositeur Marc-Antoine Charpentier (16 décembre).

- Plonger dans les traditions avec le conteur et chanteur Michel Faubert et le groupe de folklore Bon Débarras, qui s’unissent pour offrir la fresque Le loup de Noël, dérivée du livre-disque du même titre, qui s’adresse à toute la famille (28 au 30 décembre, Cinquième Salle de la Place des Arts).