NOUVELLES

La SQ retirerait ses patrouilleurs de Lac-Simon

07/12/2016 07:04 EST | Actualisé 07/12/2016 09:53 EST
PC

La Sûreté du Québec (SQ) procéderait dès mercredi au retrait de ses patrouilleurs du territoire autochtone de Lac-Simon, en Abitibi-Témiscamingue.

Seules des situations d'urgence inciteraient le corps policier à envoyer des agents dans la communauté algonquine située à une trentaine de kilomètres à l'est de Val-d'Or, selon ce que rapporte Radio-Canada.

La chef du conseil de bande de Lac-Simon, Adrienne Jérôme, a été informée de la décision de la SQ quelques heures après avoir déclaré qu'elle ne pouvait plus faire confiance aux policiers de la Sûreté du Québec et qu'elle ne souhaitait plus leur présence.

Le retrait de la police provinciale laisse seulement 13 policiers du Service de police de Lac-Simon pour patrouiller les rues de la communauté de quelque 1200 habitants.

Adrienne Jérôme déplore d'autre part un sous-financement de la sécurité publique sur son territoire. À son avis, les policiers locaux doivent se concentrer sur les interventions, ce qui ne leur donne pas de temps pour faire de la prévention, de l'éducation et de la sensibilisation.

Voir aussi:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter