BIEN-ÊTRE

18 conseils du chef Jérôme Ferrer pour une réception des Fêtes réussie

07/12/2016 09:16 EST | Actualisé 09/12/2016 11:31 EST
Veronique Harvey

Le temps des Fêtes est une période de réjouissance où l’on célèbre avec les gens qu’on aime. Toutefois, plusieurs voient ce moment de l’année comme un véritable casse-tête, essayant de plaire à tout un chacun et s’oubliant au passage.

Nous avons donc demandé à un spécialiste des réceptions festives, le nouvel ambassadeur gastronomique du Centre Rockland, le chef Jérôme Ferrer, de nous donner quelques conseils pour recevoir famille et amis en toute quiétude.

Ne pas se mettre de pression

« Quand vient le temps des Fêtes, les gens m’appellent et le premier conseil que je leur donne est de ne pas se mettre de pression. Tout au long de l’année, on vit des moments de stress intenses, alors quand vient la période des réjouissances, ça veut tout dire : on est là pour prendre plaisir, pour partager des moments intimes et privilégiés avec les gens qu’on aime. »

Rester sur des terrains connus

« Je dis toujours qu’il ne faut pas aller dans des sentiers perdus. On ne veut pas s’aventurer sur un terrain où on ne sait pas trop où se mettre les pieds. Il faut faire ce qu’on maîtrise. On peut ajouter un peu de fantaisie, mais on doit rester en terrain connu. »

Oubliez le punch

« Du côté bar, il ne faut pas se compliquer la vie à faire un cocktail unique, car ce n’est pas tout le monde qui apprécie le punch. »

Sortez vos bouteilles… et vos souvenirs

« Je conseille tout simplement de ressortir les plus belles bouteilles qu’on a achetées en vacances. On sort une collection de souvenirs, qu’on veut partager… anecdotes incluses. On est dans cet univers de partage, de communion, de souvenirs, alors de ressortir des vieux rhums achetés en vacances et de donner l’option aux convives de choisir leur alcool, c’est agréable. »

N’oubliez pas le vin

« Ça prend aussi du bon vin pendant le repas. »

Pensez simple et raffiné

« Pour le repas, il faut aller dans quelque chose de simple et raffiné à la fois. On veut opter pour le comfort food, c’est-à-dire un sauté, un braisé, un mijoté. Par contre, on va prendre soin de le présenter au milieu de la table, pour ajouter un peu de convivialité au repas. »

Cuisinez à l’avance

« Pendant la période des Fêtes, il ne faut pas avoir peur de préparer son repas quelques jours à l’avance, de façon à ce que le Jour J, on n’ait pas grand’chose à faire. On va donc profiter pleinement du moment avec les gens qui sont là, parce que si on réfléchit bien, l’important n’est pas tant ce que l’on mange, mais avec qui on le mange. »

Préférez le cocktail dînatoire pour l’entrée

« Pour ma part, je préfère servir l’apéritif et l’entrée sur le plan de travail. Pourquoi ? Parce que c’est les Fêtes et que c’est le moment de communier. Une fois qu’on est à table, surtout quand on est assez nombreux, on n’arrive pas à parler à tout le monde. Par contre, lorsqu’on fait un cocktail dînatoire, on partage, on se mélange, on parle aux uns aux autres. C’est parfait pour le premier tiers de la soirée. »

Priorisez vos coups de coeur

« Les grandes réjouissances, pour moi, c’est de remplir son frigo avec des petits trésors, des charcuteries, des foies gras, des fromages fins et tout ce qu’on a envie de partager avec nos invités. Bref, c’est le moment de mettre de l’avant les coups de cœur qu’on a eus pendant l’année. »

Optez pour du poisson

« Pour ma part, j’aime bien préparer un plat de poisson, que je sers au milieu de la table. Ça fait toujours plaisir aux gens, parce qu’on est tous en overdose durant le temps des Fêtes. On mange trop. Ça fait partie de l’euphorie, on se goinfre, on se gave comme les oies et les canards. Ainsi, d’y aller avec des plats un peu plus légers, ce qui ne veut pas dire cheap et sans goûts, ça fait plaisir. »

Personnalisez votre bûche

« Il faut mettre sa personnalité dans une bûche parce que lorsqu’on arrive au dessert, on est déjà à saturation. Il faut donc y aller avec quelque chose de fin, d’agréable et de plaisant, pour apporter la touche finale. »

Montez votre table à l’avance

« C’est du stress intense le temps des Fêtes : il y a du trafic sur les routes et les magasins sont bondés, car les gens sont tous à la dernière minute. Je dirais donc de ne pas hésiter à monter sa table la veille et même deux jours avant la réception s’il le faut. Ce n’est pas la poussière qui va tomber dessus en quelques heures... »

Harmonisez votre table à votre personnalité

« C’est le fun quand les gens laissent paraître qui ils sont dans leurs décorations. Si votre personnalité est épurée, allez-y avec une table sobre, si vous êtes coloré, n’hésitez pas à ajouter de la couleur : du moment que ça caractérise votre personnalité. Il ne faut donc pas avoir peur de jouer avec l’harmonie de soi-même, car quand on veut séduire tout le monde, mais qu’on oublie qui on est, les gens voient tout de suite que ce n’est pas naturel. »

Sortez votre belle vaisselle

« Si on ne sort pas notre belle vaisselle à cette occasion, ça ne sert à rien : aussi bien faire une vente de garage et s’en séparer. Oui, c’est votre vaisselle de mariage ou celle de votre grand-mère, mais est-ce que ce doit être entreposé dans un musée ou est-ce fait pour utiliser ? Moi, je pense que c’est le moment ou jamais de la sortir et de se gâter. C’est le grand déballage, quoi ! »

Optez pour un cadeau d’hôtesse versatile

« Avant, c’était bien simple : on arrivait avec une bouteille de vin et le tour était joué. Mais aujourd’hui, on choisit une bouteille de 25$, 50$, 100$ ? Blanc ou rouge ? Quels sont les cépages préférés de la personne ? Ainsi, pourquoi ne pas y aller avec des cadeaux versatiles, qui pourront être utilisés par l’homme, la femme et même la famille au complet ? Je dirais donc des produits alimentaires, des confitures maison, des gâteaux, des mélanges de noix parfumés, des bougies ou des diffuseurs d’odeurs. »

Impliquez les enfants

« Si vous avez des enfants autour de vous, essayez de partager cette expérience de vie avec eux, en faisant des tartinades et des friandises en famille, en guise de cadeau d’hôtesse, pour qu’ils comprennent que c’est bon de donner durant le temps des Fêtes et pas juste de recevoir. Le plaisir d’offrir, quoi ! Et un panier de petites gâteries faites à la main, c’est superbe ! »

Oubliez la déco en cadeau

« Évitez d’acheter des objets décoratifs, car la déco intérieure fait partie de la propriété privée. Ça peut être pénible pour ceux qui ne veulent pas blesser l’autre personne et qui vont garder la décoration dans la maison, même si ça ne plait pas... »

Soyez raisonnable

« Pour un cadeau d’hôtesse, 40 à 50$ est très raisonnable. Au-dessus de ça, ça peut créer un malaise s’il y a plusieurs invités. Par contre, quand un cadeau est fait à la main, avec amour, on ne peut pas mettre de valeur dessus : c’est inestimable. »

À voir aussi:

5 recettes de Ricardo pour votre temps des Fêtes (2016)