NOUVELLES

Premier contact Honda CR-V 2017: Il s'approche de son objectif

02/12/2016 09:12 EST | Actualisé 02/12/2016 09:12 EST

Honda ne se gêne pas pour annoncer haut et fort son objectif ultime pour le Honda CR-V 2017. Le constructeur japonais souhaite faire du VUS compact le modèle le plus vendu de son segment, et pour arriver à ses fins Honda a évalué objectivement la génération précédente du CR-V afin de déterminer où il pouvait faire mieux.

À l’heure actuelle, le CR-V se classe au troisième rang au chapitre des ventes de sa catégorie derrière le Toyota RAV4 et le Ford Escape. En terme de ventes aux consommateurs, le CR-V est le deuxième modèle le plus populaire de sa catégorie. Dans tous les cas, il n’est pas premier, et Honda croit que cela s’explique par un certain manque d’audace au niveau du style, des performances qui ne sortent pas de l’ordinaire, un habitacle fade et un rapport qualité/prix qui n’est pas optimal.

Ce sont donc sur ces quatre points que les ingénieurs de Honda se sont concentrés en élaborant la 5e génération du Honda CR-V.

LIRE AUSSI:

» Essai Routier Ford Escape 2017 : changements et agrément

Le dynamisme, le raffinement et l’effet wow

Honda veut générer un effet « wow » quand on voit le CR-V 2017 pour la première fois. Sur le plan du design, le VUS parait très semblable au modèle qu’il remplace au premier coup d’œil, mais après quelques minutes à le regarder, il devient facile de voir les différences.

Globalement il semble plus musclé et imposant avec des ailes plus bombées et une calandre plus imposante. Deux minces feux à DEL créent une signature visuelle unique, et les versions haut de gamme profitent de phares entièrement composés de ces mêmes diodes électroluminescentes. Les feux à DEL sont également présents dans les feux arrière. Le CR-V 2017 parait donc plus robuste tout en étant plus sophistiqué.

Bien sûr, on peut aimer ou pas. Au moins, le nouveau CR-V se démarque un peu plus au niveau du design que la génération actuelle qui était passablement fade.

Le constructeur japonais s’est ensuite tourné vers l’habitacle avec comme objectif de rehausser le style et améliorer le confort tout en préservant sa polyvalence.

Le Honda CR-V a toujours été l’un des VUS les plus spacieux de son segment, et cela ne change pas avec l’édition 2017. L’empattement, la hauteur et la largeur du CR-V ont tous été bonifiés ce qui se traduit par un espace intérieur encore plus accommodant autant à l’avant qu’à l’arrière.

Il y a 1110 litres d’espace de chargement dans le coffre avec tous les sièges en place, et 2146 litres avec la banquette arrière rabaissée. La longueur du coffre est également intéressante alors qu’il est possible d’y loger un objet long de 1,8 mètre si l’on baisse les sièges arrière.


Honda CR-V 2017


Bref, si votre priorité est l’espace, difficile de faire mieux que le Honda CR-V 2017.

Mentionnons aussi les nouveaux sièges qui, en plus d’être confortables, ressemblent à ce que l’on retrouve sur certains véhicules de luxe allemands. Ce n’est pas le cas de cette fausse boiserie qui équipait notre modèle d’essai. De prime abord c’est beau, mais l’on se rend vite compte que les appliques en question sont très loin d’être en véritable bois et l’on finit par trouver le tout un peu quétaine. Mais bon, c’est encore une question de goût.

Toutes les versions du Honda CR-V 2017 reçoivent un écran central tactile regroupant toutes les fonctions du véhicule ainsi que les systèmes Apple CarPlay et Android Auto. Honda a quelque peu amélioré l’ergonomie de l’ensemble en remplaçant la commande tactile pour le volume du système audio par une bon vieux bouton rond, mais il faut avouer que c’est encore un peu difficile de s’y retrouver.

Impossible, par exemple, de changer la direction de l’air provenant de la climatisation sans aller jouer dans l’écran. Il est vrai que nous ne sommes qu’à un bouton d'être au bon menu, mais il faut tout de même quitter la route des yeux. Un peu plus de commandes physiques qui ne requièrent pas de passer par l’écran central auraient été appréciées. En revanche, il y a beaucoup d’espaces de rangement dans l’habitacle et l’affichage numérique derrière le volant est de toute beauté.

Un nouveau moteur turbo

Le moteur turbocompressé est très tendance chez Honda. Après la nouvelle Civic, c’est au tour du Honda CR-V 2017 de recevoir le nouveau quatre cylindres turbo de 1,5 litre. Il développe 190 chevaux et 179 lb-pi de couple dès 2 000 tr/min. Le moteur est jumelé à une boîte automatique à variation continue, la seule option en matière de boîte de vitesse.

Ceux et celles qui souhaitent s’amuser au volant de leur VUS compact ont quelques options à commencer par le Mazda CX-5, mais il ne faut pas oublier non plus les Volkswagen Touareg, Subaru Forester, Kia Sportage et Ford Escape également. Le CR-V a pour sa part toujours été considéré comme un VUS plus confortable que dynamique.

L’édition 2017 s’améliore passablement à ce niveau. Nous avons eu l’occasion d’évaluer les caractéristiques sportives du CR-V lors d’une balade sur des routes très sinueuses dans la région de Victoria en Colombie-Britannique, et il s’est très bien comporté. Il faut dire que la route était mouillée et que nos CR-V étaient équipés de pneus d’hiver, mais dans l’ensemble la direction est plus communicative et le roulis est mieux contrôlé. Il faut dire que la suspension du CR-V a été entièrement redessinée.

J’aurais cependant aimé un peu plus de lourdeur dans le volant puisqu’on se sent encore un peu détaché de la route, comme dans l’ancien CR-V. Le modèle 2017 est donc mieux à ce niveau, mais il ne rejoint pas encore les références du segment en matière de dynamisme citées précédemment.

En contrepartie, le confort est toujours omniprésent. Même après plusieurs heures de conduite, les sièges étaient toujours confortables et le silence de roulement (même avec des pneus d’hiver) impressionne. La suspension camoufle bien les imperfections de la route malgré le fait qu’elle se veut plus sportive.

On se sent en sécurité et en confiance derrière le volant du Honda CR-V 2017. Le véhicule est prévisible et la visibilité est excellente. Pour un long voyage sur l’autoroute ou pour se rendre au centre-ville, le CR-V continue d’être un exemple de raffinement et de douceur. Il profite également d’un rayon de braquage réduit ce qui facilite les manœuvres dans un environnement restreint.

Mon collège ayant oublié une chemise propre pour le souper du soir, nous avons été contraints d’arrêter dans un centre d’achats à Victoria. Le CR-V n’a eu aucune difficulté à manœuvrer dans le petit stationnement à étage de l’endroit ni à se faufiler dans un espace de stationnement.

Outre le confort, le Honda CR-V 2017 se démarque aussi au niveau de la consommation de carburant qui, sur papier du moins, s’avère la plus basse du segment. L’économie d’essence moyenne affichée est de 8,7 litres aux 100 kilomètres en ville, et 7,2 litres aux 100 kilomètres sur l’autoroute avec le modèle à traction intégrale. Une balade de quelques heures ne permet pas de réellement valider ces chiffres, mais Honda a toujours bien fait au niveau de l’économie de carburant, et le CR-V 2017 ne sera probablement pas différent.

Économique et confortable, le VUS compact de Honda est aussi sécuritaire avec l’ajout du groupe de technologies de sécurité active Honda Sensing dès la version LX à traction intégrale (29 490 $). L’on profite donc d’un ensemble de systèmes destinés à prévenir les collisions sans devoir opter pour des versions haut de gamme.

Le CR-V 2017 est offert en cinq versions : LX à traction avant, LX à traction intégrale, EX, EX-L et Touring. Si l’équipement ne manque pas, le fait demeure que le CR-V n’est pas le plus abordable de sa catégorie. Offert à partir de 26 690 $, le Honda CR-V 2017 dépasse rapidement la barre des 30 000 $ tandis que le modèle Touring frise les 40 000 $.

Je le répète encore une fois, le CR-V est très bien équipé et la majorité de ses versions se comparent aux autres modèles du segment en terme de prix, mais le fait demeure que plusieurs rivaux affichent un prix de départ sous la barre des 25 000 $. Une version à traction intégrale sous le modèle LX offerte aux alentours de 27 000 $ avec des sièges chauffants, mais sans trop de gadgets que de toute façon certains consommateurs ne veulent pas, aurait probablement aidé le VUS à voler quelques ventes à ses rivaux.

Conclusion

Si le segment des VUS compact est si populaire (plus populaire que celui des voitures compactes), c’est qu’il n’est plus nécessaire de faire de compromis sur le confort, l’économie d’essence et les performances pour avoir un véhicule polyvalent. Le Honda CR-V 2017 en est la preuve, particulièrement en ce qui concerne les deux premiers critères où il est une référence.

Il est aussi un peu plus dynamique et inspirant à conduire. Il s’agit donc d’une belle évolution qui permettra au modèle de continuer à demeurer parmi les plus vendus de son segment. S’il veut finir premier, cependant, il faudra probablement ajouter des rabais et plans de financement agressifs.