DIVERTISSEMENT

La nouvelle maison de Radio-Canada sera prête en janvier 2020 (VIDÉO/PHOTOS)

24/11/2016 12:16 EST | Actualisé 24/11/2016 12:16 EST

La nouvelle Maison de Radio-Canada ouvrira ses portes en janvier 2020, s'il n'en tient qu'à la direction de la société d'État, qui a présenté publiquement mercredi les maquettes du nouvel ensemble qui sera construit par le promoteur Broccolini à l'angle du boulevard René-Lévesque et de la rue Papineau.

En conférence de presse, le président-directeur général de la société d'État, Hubert Lacroix, a expliqué qu'il entend présenter le projet au Conseil du Trésor du Canada en mai 2017, afin qu'il soit approuvé en juin. Les transactions pourraient ainsi être complétées en juillet, et la première pelletée de terre pourrait être donnée en août ou en septembre.

La société d'État n'a pas voulu divulguer le coût de la construction ni les détails de son financement. Cela sera dévoilé uniquement lorsque le Conseil du Trésor aura approuvé le projet, a indiqué M. Lacroix. Il a cependant assuré que les fonds additionnels que le gouvernement fédéral accorde au diffuseur ne seront pas utilisés à cette fin.

La nouvelle maison de Radio-Canada


Le vice-président principal des Services français, Louis Lalande, affirme que le projet constitue une « étape importante dans la reconstruction de la Maison de Radio-Canada et du virage numérique » que la société d'État a entrepris depuis quelques années.

La nouvelle maison de Radio-Canada sera « distinctive, moderne et intégrée dans son environnement », a fait valoir le vice-président principal, développement immobilier et acquisitions du groupe Broccolini, Roger Plamondon, et elle deviendra la « pierre angulaire » de tout ce secteur de Montréal.

M. Lacroix a par ailleurs confirmé que Radio-Canada versera une commission de 4,5 millions de dollars aux firmes de courtage Avison Young et Brookfield lorsque les transactions seront complétées, et que ce montant réflète la valeur immobilière du marché.

Interrogé sur le fait qu'un courtier d'Avison Young ait été un solliciteur de fonds du Parti conservateur du Canada - une information divulguée hier par le Journal de Montréal - M. Lacroix a assuré que le processus s'est déroulé à la régulière. Quatre firmes de courtage ont soumis des propositions, a-t-il dit, et Avison Young a été choisi par un groupe de cinq employés de la haute direction « parce qu'ils étaient les meilleurs ».

« On n'a pas posé de questions aux gens sur leur affiliation politique [...] On a évalué la qualité des propositions », a-t-il poursuivi. « Je n'ai aucun commentaire à faire sur les liens [allégués] : il n'y en a aucun. »

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

À VOIR AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST

Programmation 2016-2017 de Radio-Canada