POLITIQUE

Présentation des nouveaux plats en CHSLD : les syndicats dénoncent un «show» du ministre Barrette (VIDÉO)

23/11/2016 04:03 EST | Actualisé 23/11/2016 04:03 EST

Les syndiqués qui oeuvrent auprès de bénéficiaires dans les Centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) dénoncent, photos à l'appui, la différence entre la réalité et le « show médiatique » qu'offre le ministre de la Santé avec la dégustation de repas qui seront offerts dans les CHSLD.

Une cinquantaine de syndiqués affiliés au Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches (CSN) et qui travaillent en CHSLD ont fait irruption dans la salle du Centre de congrès cet après-midi à l’ouverture du dîner.

Montrant des photos de repas qui ont été servis ce midi dans différents CHSLD, pâtés, tourtières et purées recouverts de sauces, les syndiqués ont fait valoir que le contenu de l’assiette était souvent déplorable, mais aussi les conditions dans lesquels les repas étaient servis.

« C’est beaucoup de purées. Pourquoi la purée? Parce que les gens mangent plus vite, ils ont à mastiquer moins alors le préposé aux bénéficiaires passe moins de temps auprès de la personne bénéficiaire », a souligné Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN).

On peut faire un pas dans la bonne direction sans faire un show de boucane comme ça. C’est de la poudre aux yeux pour ne pas dire de la poudre de patates aux yeux!

- Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN)

Richard Boissinot, président par intérim du Syndicat des travailleurs de Québec Nord, préposé, ne croit pas par ailleurs que les nouveaux repas pourront être servis de si tôt si les effectifs auprès des bénéficiaires demeurent les mêmes.

« C’est bien beau d’avoir une belle assiette, mais dans la structure, on est en manque de gens, les gens de soirée, ils ont six, sept personnes à nourrir en une demi-heure environ », illustre-t-il.

Les coûts de l'opération visant à faire goûter les nouveaux repas concoctés par les nutritionnistes pour les CHSLD se situent autour de 4000 $, selon le ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Les locaux ont été fournis par le Centre des congrès. En tout, 116 personnes ont répondu à l'invitation du ministre.

L’invitation rejetée en bloc

L’invitation au repas a été rejetée en bloc par les députés de l’opposition à l’Assemblée nationale. Les députés ont d’ailleurs continué de faire entendre leurs critiques lors de la période de questions mercredi matin.

Le député François Paradis de la Coalition avenir Québec a répété que les 40 000 aînés en CHSLD n’avaient pas besoin d’un spectacle de relations publiques organisé par le ministre, mais plutôt d’un investissement dans le budget alloué aux repas dans les CHSLD. Il demande que le budget passe en moyenne à 4,14 $ par repas.

« Actuellement, le budget moyen pour l’achat des aliments en CHSLD est de 2,14 $ par repas et à certains endroits, 1,35 $ seulement, c’est insuffisant. […] Est-ce que le ministre de la Santé va augmenter le budget dédié pour l’achat des aliments en CHSLD ? »

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a riposté en montrant du doigt le refus de l’opposition d’assister à la dégustation visant à démontrer « le fruit du travail fait par les professionnels de la santé, depuis un an, pour offrir de meilleurs repas aux personnes âgées ».

« On va montrer à la population du Québec l’amélioration qu’on va apporter dans les CHSLD en termes alimentaires et il n’est même pas capable de venir le goûter. C’est une honte! », a lancé le ministre Barrette.

Les nouveaux plats seront offerts dans les CHSLD de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Ces deux régions seront les premières au Québec à offrir des repas mieux adaptés aux besoins des bénéficiaires.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le saviez-vous? 16 faits insolites sur la politique provinciale