NOUVELLES

Nouveau projet immobilier de 200 millions $ au centre-ville de Montréal

23/11/2016 09:24 EST | Actualisé 23/11/2016 09:25 EST
Radio-Canada

Un important projet immobilier évalué à plus de 200 millions de dollars est sur le point d'être lancé sur un terrain situé à l'angle des rues Bleury et Viger, à un jet de pierre du Palais des Congrès et du siège social de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Développé par le groupe Cogir immobilier et le Fonds immobilier de solidarité FTQ, il comprendra une tour de 39 étages comprenant 335 logements et 140 condos, un hôtel de 200 chambres réparties sur 10 étages et un immeuble de 5 étages qui abritera 90 000 pieds carrés d'espaces commerciaux et de bureaux.

Le projet changera considérablement le paysage du quartier international de Montréal : à l’heure actuelle, le terrain, situé devant la place Jean-Paul Riopelle, est occupé par un immeuble désaffecté qui abritait autrefois Fourniture d'hôtellerie Pascal et un stationnement en plein air.

L’immeuble en question sera démoli à compter du mois prochain, afin que la construction du projet, dessiné par la firme d’architectures Lemay, puisse être entreprise dès janvier. L’hôtel devrait ouvrir ses portes trois ans plus tard, et les unités de logement devraient être livrées peu après.

Les promoteurs promettent un projet novateur, basé sur le concept du « live, work and play » (vivre, travailler et s’amuser), qui sera bien intégré à son environnement. Ils comptent obtenir à terme la certification LEED pour consacrer son caractère écologique.

Selon le président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ, Normand Bélanger, la construction de ce projet, baptisé Humanité, va créer 1700 emplois et contribuer à la revitalisation du centre-ville.

Le sort du terrain qui sera développé avait retenu l'attention de la commission Charbonneau, puisque la SOLIM, ancienne dénomination du Fonds immobilier de la FTQ, l'avait acheté en 2008 en partenariat avec un sympathisant des Hells Angels, Ronnie Beaulieu, après une intervention de l'ancien directeur général de la FTQ-Construction, Jocelyn Dupuis.

M. Beaulieu étant incapable d'obtenir sa part de financement - originalement fixée à 50 %, puis ramenée à 25 % - la SOLIM en est devenu propriétaire à 100 % pour la somme de 3,6 millions de dollars. Il lui aura donc fallu plus de huit ans avant qu'elle ne puisse entreprendre son développement.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter