DIVERTISSEMENT

Juste pour rire lance Juste pour réfléchir une agence de conférenciers

21/11/2016 08:14 EST
Juste pour rire

De plus en plus d’artistes empruntent la voie des conférences pour échanger avec le public et partager leur bagage. Déjà actif dans la production de spectacles et d’émissions de télévision, le groupe Juste pour rire a lui aussi décidé d’attaquer ce marché en lançant officiellement, lundi, sa nouvelle agence de conférenciers, Juste pour réfléchir.

Un groupe de 11 personnalités émérites dans leur domaine est déjà rattaché au projet : Gilbert Rozon, Denise Filiatrault, Emmanuel Bilodeau, le commandant Robert Piché, Josélito Michaud, Corneille, Maxim Martin, Jocelyne Cazin, Jérémy Demay, Janie Duquette et René Villemure. Certains d’entre eux tournent déjà une ou plusieurs conférences à travers le Québec, d’autres pas.

Le texte se poursuit après la galerie photo.

Les conférenciers de Juste pour réfléchir


Les thématiques

Chacun de ces communicateurs traitera dans ses présentations d’une thématique globale, parfois divisée en sous-thèmes. Gilbert Rozon, pilier de Juste pour rire, jasera ainsi d’entreprenariat et de culture (philosophie de gestion, réussite professionnelle, tourisme, etc), et Denise Filiatrault, forte de sa vaste expérience dans le show-business québécois, de la passion (son cheminement dans les cabarets, son amour du Québec, les hommes, la famille, la jeunesse d’aujourd’hui).

Le chanteur Corneille, qui a perdu sa famille dans la génocide Rwandais et a été agressé par une tante dans sa jeunesse, avant de devenir une vedette ici comme en France et de presque sombrer à nouveau dans la mi- trentaine en raison de problèmes financiers, incarnera la résilience (vulnérabilité au masculin, surmonter l’épreuve et le manque d’amour), tandis que le commandant Robert Piché, qui a réussi un atterrissage presque miraculeux et ainsi sauvé la vie de 300 passagers en 2001, discutera de l’impossible qui devient victoire (l’importance du travail d’équipe, la communication, la prise de décisions, le leadership, la gestion du stress).

Emmanuel Bilodeau, comédien et humoriste, ex-avocat et ex-journaliste, père de trois enfants, fondera son message sur la simplicité au profit des bonheurs artificiels (la passion, la quête du bonheur facile). L’éthicien René Villemure s’investira dans son champ de profession, l’éthique (réflexions sur la société d’aujourd’hui et de demain).

Maxim Martin, qui a connu les affres de l’excès et en a fait état dans un livre, Excessif, abordera la notion d’équilibre (le combat contre l’alcool et la drogue, la prise de conscience, le tournant vers une vie saine). Après la publication de son ouvrage de croissance personnelle, La liste, l’an dernier, il allait de soi pour Jérémy Demay de s’emparer du bonheur comme fil conducteur de ses conférences, justement construites à partir du contenu de son bouquin (affronter et surmonter les imprévus, utiliser l’énergie qui dort en nous pour voguer vers le mieux-être).

Avocate et productrice, Janie Duquette, qui a écrit le livre Les 7 clés du leadership féminin, plongera de plain-pied dans ce combat qui lui est cher, celui du leadership féminin (la pression de performance, le dépassement personnel et professionnel). À noter que les conférences de Janie Duquette sont offertes en anglais.

Quant à Jocelyne Cazin, elle fera de l’audace son cheval de bataille, en se prononçant sur trois sujets distincts : «J’ose déranger» (son métier de journaliste depuis le début des années 70, la détermination, la responsabilisation collective et individuelle), la prévention du suicide, elle qui a souffert du décès prématuré de son collègue et ami Gaétan Girouard, qui s’est enlevé la vie en 1999 (ouvrir les yeux, choisir la vie, prévenir, être à l’écoute, oser s’ouvrir) et la retraite (son départ de TVA, l’angoisse de transformer son quotidien).

Enfin, Josélito Michaud séparera ses rencontres avec le public en deux parties. Dans un premier temps, il livrera son propos pendant trente minutes, puis laissera la parole aux spectateurs pour des questions et des témoignages. Le deuil (faire face à l’adversité, se fier à ses propres ressources) et la gloire (dépassement de soi, volonté de réussir, enjeux pour atteindre les sommets, vertus de l’échec), deux réalités qu’il a exposé à la télévision et dans des livres, seront ses champs d’exploration.

Événements publics à venir

Pour l’instant, les conférences de Juste pour réfléchir ne sont offertes qu’en milieu corporatif, mais des événements ouverts à tous seront annoncés en 2017. Lucie et Luce Rozon, vice-présidentes chez Juste pour rire et instigatrices de ce nouveau concept, parlent de la mission de Juste pour réfléchir en termes de «témoignages de vie inspirants pour apprendre, comprendre, recevoir, créer, donner, grandir, stimuler et émouvoir».


Voir aussi:

INOLTRE SU HUFFPOST

La Tournée des idoles à Juste pour rire