POLITIQUE

Poursuite de 160 000 $ contre Agnès Maltais et le Parti québécois

18/11/2016 11:12 EST | Actualisé 18/11/2016 11:13 EST

Deux employées de la Coalition avenir Québec (CAQ) réclament 160 000 $ à la députée Agnès Maltais et au Parti québécois (PQ) pour diffamation et atteinte à leur réputation.

La poursuite intentée par Nicole Savard et Lynne Harpin, deux anciennes employées et bénévoles du PQ, concerne des propos qu’a tenus Agnès Maltais le 10 novembre dernier sur les ondes du réseau TVA.

La députée de Taschereau alléguait dans une entrevue que Mmes Savard et Harpin avaient illégalement téléchargé des documents du PQ sur des clés USB avant de se joindre à la CAQ, en 2011. Mme Maltais les accusait entre autres d'avoir subtilisé des listes de membres et des numéros de téléphone.

« Accusations fausses et sans fondement »

« Jamais les demanderesses n’ont “ volé ” ou ne se sont illégalement approprié quelque document que ce soit appartenant au Parti québécois. Les accusations lancées contre elles sont fausses et sans fondement, et constituent un cas clair de diffamation », peut-on dans la poursuite déposée en Cour supérieure et dont Radio-Canada a obtenu copie.

Nicole Savard et Lynne Harpin reprochent à Agnès Maltais et au PQ d’avoir lancé ces accusations « uniquement à des fins partisanes ».

Nicole Savard et Lynne Harpin réclament respectivement 60 000 $ et 50 000 $ pour dommages moraux et perte de réputation. Elles demandent également une somme de 25 000 $ chacune à titre de dommages exemplaires.

Les deux employées de la CAQ exigent finalement de Mme Maltais et du PQ « une rétractation complète et sans nuances de leurs allégations, de même que des excuses publiques ».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter