POLITIQUE

Petit journal de l'amitié entre la famille Trudeau et Fidel Castro (PHOTOS)

14/11/2016 06:08 EST | Actualisé 14/11/2016 06:11 EST

Justin Trudeau deviendra mardi le troisième premier ministre canadien à visiter Cuba. Il suivra les traces de son père, qui s'y est rendu le premier en 1976. Retour sur une amitié bien singulière entre la famille Trudeau et Fidel Castro.

Un texte de Louis Blouin

Lorsque Pierre Elliott Trudeau a débarqué à Cuba en 1976, il était le premier dirigeant de l'OTAN à visiter l'île depuis la révolution de 1959. Sa femme Margaret et leur troisième fils Michel étaient à ses côtés.

Très rapidement, Fidel Castro et son vis-à-vis canadien connectent. « Comment la chimie de l'amitié a-t-elle pu se former si rapidement? Tout le monde m'a dit la même chose : c'est le bébé. » , explique l'auteur et historien Robert Wright.

Pendant la visite de trois jours, Pierre Elliott Trudeau a reçu un accueil triomphal à Cuba. Lors d'un discours devant 25 000 personnes, il s'est écrié : « Viva Cuba! ».

Le premier ministre voulait ainsi se démarquer de la politique étrangère des États-Unis. Une façon de renforcer ce qu'avait entrepris le premier ministre John Diefenbaker en 1960 en s'opposant au blocus américain.

Durant le voyage, Fidel Castro et la famille Trudeau étaient toujours ensemble, même en privé, raconte l'historien Robert Wright. « Le premier soir, Pierre, Margaret et Fidel étaient assis sur le bord de la piscine comme s'ils étaient des amis depuis toujours. » Fidel les a même conduits dans sa Jeep et a organisé une partie de pêche sous-marine au large de son île privée.

Pierre Elliott Trudeau et son épouse Margaret Sinclair dans la Jeep conduite par Fidel Castro en janvier 1976. PHOTO : RADIO-CANADA

Le court séjour a permis aux deux leaders de constater leurs affinités intellectuelles, en discutant parfois tard dans la nuit. « Ils étaient très proches et ils ont testé leurs limites respectives, ils ont éprouvé une affection mutuelle et en particulier du respect pour la pensée de l'autre », note Robert Wright. « Ils ont découvert qu'ils avaient beaucoup de choses en commun, ont passé des heures à discuter et sont devenus amis », ajoute l'ambassadeur de Cuba au Canada, Julio Garmendía.

D'autres visites privées à Cuba ont suivi, Pierre Elliott Trudeau étant accompagné d'un ou de plusieurs de ses fils.

Archives cubaines montrant le tournage d'une entrevue de Fidel Castro par Pierre Elliott Trudeau pour sa série télévisée intitulée « Mémoires ». PHOTO : GOUVERNEMENT CUBAIN

Mais la relation entre les deux hommes a aussi été marquée par des tensions. La présence de militaires cubains en Angola a mis de la pression diplomatique sur Pierre Elliott Trudeau. En 1978, le premier ministre canadien a donc décidé de couper l'aide financière à Cuba. Un long gel s'en est suivi.

Ce n'est que dans les années 1990 que les deux hommes ont renoué. En 1992, Pierre Elliott Trudeau a visité Fidel Castro pour le tournage de sa série télévisée intitulée Mémoires. Au cours de l'échange, M. Trudeau lui a dit : « Ta révolution a été très importante pour moi parce que j'ai vu que le premier ministre Diefenbaker, un conservateur, pouvait avoir une politique indépendante des États-Unis ».

Justin Trudeau enlace Fidel Castro qui s'est déplacé pour les funérailles de son père en 2000. PHOTO : GOUVERNEMENT CUBAIN

La présence de Fidel Castro aux funérailles de Pierre Elliott Trudeau en 2000 est une preuve du lien fort qui l'unissait à la famille Trudeau. « Quand M. Trudeau est mort, notre président a décidé immédiatement de se rendre à Montréal », se souvient l'ambassadeur Garmendía.

Quarante ans après la première visite de son père, Justin Trudeau pourrait bien rencontrer Fidel si son état de santé le permet. Justin Trudeau sera à Cuba mardi et mercredi pour une visite officielle.

Avec des informations et entrevues réalisées par Jean-Michel Leprince. Un reportage complet sera diffusé lundi à 21 het 22 h au Téléjournal.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Justin Trudeau au fil des années