NOUVELLES

Selon Obama, l'Amérique toute entière souhaite le «succès» de Trump

09/11/2016 12:47 EST | Actualisé 09/11/2016 12:47 EST

Le président des États-Unis Barack Obama a affirmé mercredi que l'Amérique toute entière souhaitait le "succès" de Donald Trump, élu à la surprise générale pour lui succéder à la Maison-Blanche, se déclarant "encouragé" par les premiers propos de ce dernier.

"Tout le monde est triste après avoir perdu une élection, mais le jour suivant nous devons nous rappeler que nous ne formons en réalité qu'une seule équipe", a déclaré M. Obama lors de brèves remarques, dans une atmosphère lourde, depuis les jardins de la Maison-Blanche.

Souhaitant une transition en douceur avec le milliardaire populiste dont il avait affirmé pendant la campagne qu'il représentait une menace pour la démocratie, M. Obama a insisté sur la capacité de l'Amérique à se rassembler à l'issue d'une campagne, aussi acrimonieuse soit-elle.

"Nous ne sommes pas d'abord démocrates ou d'abord républicains. Nous sommes d'abord Américains. Nous voulons tous le meilleur pour ce pays. C'est ce que j'ai entendu dans le discours de M. Trump hier et lorsque je lui ai parlé directement. Et j'ai été encouragé par cela", a expliqué le 44e président des États-Unis, qui quittera le pouvoir dans deux mois et demi.

Soulignant l'importance "du respect d’institutions, de la loi" et "du respect les uns pour les autres", il a dit espérer que le magnat de l'immobilier soit fidèle à l'esprit de ses premiers mots après la victoire.

"Ce n'est un secret pour personne que le président élu et moi-même avons des différences de vue très marquées", a-t-il noté, tout en soulignant que, il y a huit ans, il avait également des divergences profondes avec George W. Bush.

Relevant que la transition d'alors s'était passée sans heurts, il a indiqué avoir demandé à ses équipes de "suivre cet exemple" et faire tout son possible pour que la transition soit "couronnée de succès".

M. Obama, qui a souligné combien il était "fier" de la candidature historique d'Hillary Clinton, a invité M. Trump à lui rendre visite jeudi à la Maison-Blanche.

Le tribun populiste a stupéfié l'Amérique et le monde en déjouant les pronostics et en remportant la présidentielle mardi soir, battant la favorite démocrate Hillary Clinton.

Il prendra ses fonctions à la tête de la première puissance mondiale le 20 janvier.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Trump: les unes de son élection